Le vrai prix de la 10ème place de Marussia

Publié le par Matthieu Piccon

Marussia---Jules-Bianchi--Charles-Pic.jpgL'une des dernières véritables batailles lors du Grand Prix du Brésil était la dixième place du championnat Constructeurs, entre Marussia et Caterham. Cependant l'impact financier n'aura véritablement lieu que l'an prochain puisque l'impact de 2013 ne sera que limité pour les deux structures.

Marussia a longtemps été la seule écurie de F1 à ne pas avoir d'accord commercial avec Bernie Ecclestone. Alors que la majeure partie des protagonistes avaient déjà signé la nouvelle génération d'Accords Concorde au cours de la saison 2012, l'écurie de Graeme Lowdon a dû attendre le mois dernier pour bénéfiicer du même cadre financier. L'absence d'un tel accord a eu un impact non négligeable sur la saison 2013 puisque l'écurie n'a pas reçu la somme d'argent promise à toute écurie dehors du top 10, à savoir 10 millions de dollars.

Graeme Lowdon nous avait expliqué à Monza l'impact que cela avait sur son écurie : "Là où cela nous a déjà fait du tort en tant qu’équipe, c’est que contrairement aux autres équipes, qui ont reçu de l’argent supplémentaire, nous avons reçu moins que ce à quoi nous nous attendions. Cela aura nécessairement un impact sur notre programme technique puisque si vous avez plus d’argent, vous pourrez rendre votre voiture plus rapide. Si votre voiture va plus vite, vous pouvez vous classer plus haut au championnat. Si vous finissez plus haut au championnat, vous pouvez recevoir davantage d’argent. Cela devient un cercle. Donc si vous cassez ce cercle, comme cela s’est produit, cela fait du tort à l’équipe. C’est notre rôle au management de nous assurer que l’entreprise est protégée et peut aller de l’avant. C’est certain que ce n’est pas une bonne chose de ne pas recevoir l’argent que vous aviez prévu de recevoir."

Maintenant que la saison est terminée et que toutes les écuries bénéficient d'un accord commercial, l'heure des comptes a sonné. Les primes versées aux écuries est un pourcentage des bénéfices dégagées par la F1 au cours de la saison. De par son statut d'écurie la plus vieille et la plus connue, Ferrari a ainsi négocié un pourcentage de 2,5% versés d'office. Selon les informations de Joe Saward, la structure des primes versées aux écuries est divisée en trois catégories, appelées respectivement colonne 1, 2 et 3. Même si les bénéfices de 2013 ne sont pas encore connus, nous pouvons partir d'une base de 700 millions de dollars disponibles, après le versement effectué à Ferrari.

Les deux premières colonnes se répartissent équitablement cette somme totale de 700 millions de dollars, soit 350 millions chacun mais la répartition des fonds à l'intérieur de cette somme n'est pas la même entre les deux colonnes. Ainsi la colonne 1 prévoit une répartition équitable des fonds entre les dix équipes du top 10, soit 35 millions de dollars. On pourrait donc penser que Marussia recevrait cette somme. Malheureusement pour elle, ce n'est pas le cas puisque Bernie Ecclestone a inclus une clause restrictive : il faut faire partie du top 10 au championnat constructeurs au moins deux fois au cours des trois dernières saisons, ce qui n'est pas le cas de Marussia. C'est pourquoi Graeme Lowdon a déclaré à Autosport : "Il y a beaucoup de rapports dans la presse sur le mécanisme mis en place. Il y a des éléments qui sont liés à une plus longue période et également la saison précédente. Cela nous place donc en très bonne position pour construire notre futur."

Par contre, c'est bel et bien le cas pour Caterham, dixième en 2011 et 2012. La véritable bataille pour cette place aura donc lieu l'an prochain puisque les deux écuries pourraient prétendre au précieux sésame de la 10ème place. Cela pourrait donc expliquer pourquoi Caterham a annoncé qu'ils étaient tous proches de finaliser leur monoplace 2014 et allait bientôt passer aux crashtests réglementaires.

Par contre, Marussia peut bel et bien bénéficier des fonds prévus par la colonne 2. Celle-ci prévoit un pourcentage différent en fonction du classement au sein du top 10 des Constructeurs. Pour la dixième place, ce sont 4% qui sont budgétés, ce qui représente tout de même une somme de 14 millions de dollars. Cette somme échappe donc à Caterham. Néanmoins, l'écurie de Leafield est la seule bénéficier de la colonne 3, qui a été instaurée à l'époque de l'arrivée des nouvelles écuries, au titre de la saison 2013. Cela va se traduire par le versement d'une somme de dix millions de dollars.

Au final, à l'issue de la saison 2013, Caterham va recevoir 35 + 10 = 45 millions de dollars alors que Marussia ne devra se contenter "que" de 14 millions de dollars. L'écart de revenus entre les deux dernières écuries du plateau sera donc encore très significatif à l'issue de cette saison puisque le différentiel par rapport à l'an passé n'atteint que quatre millions de dollars.

Commenter cet article