Un accident à 750 000 dollars pour Romain Grosjean à Sepang

Publié le par Matthieu Piccon

Romain Grosjean est sorti de piste à haute vitesse lors des essais libres en Malaisie. Etant donné que l'accident a été provoqué par un défaut de préparation du circuit, Haas entend être indemnisée pour les  dégâts causés.

L'image fait froid dans le dos : la monoplace de Romain Grosjean projetée dans les barrières à haute vitesse à cause de l'explosion de son pneumatique, ce qui provoque un impact de 17G pour le pilote et une monoplace quasiment complètement détruite.

L'origine de cet accident a ensuite été identifiée : la bouche d'évacuation de l'eau a tout simplement été mal soudée et n'a pas résisté à la puissance aérodynamique générée par le passage d'une F1 à haute vitesse.

En temps normal, les équipes doivent porter la responsabilité des coûts lors d'un accident. Ainsi lorsque deux pilotes se percutent en piste (ou trois par exemple lors du Grand Prix de Singapour), chaque équipe doit simplement régler la facture de ses propres dégâts.

Dans ce cas, l'équipe américaine estime qu'elle devrait être indemnisée puisque l'accident a été provoqué par une mauvaise préparation du circuit, comme l'expliquait déjà Gunther Steiner, son directeur, le soir de cette mésaventure peu banale : "Ce qui lui est arrivé ne devrait pas avoir lieu. Ce n'est pas acceptable que des bouches d'évacuation de l'eau de pluie s'envolent sur des circuits de F1 en 2017. Voyons ce que les autorités vont dire et nous expliquent que cela ne se reproduira pas."

Quelques jours plus tard, sa position n'a pas évolué et il entend que les assurances du circuit et/ou de la FIA prennent leur part de responsabilité afin que le budget de l'équipe ne soit pas impacté : "Je ne peux pas dire : "Oh tout va bien. 750 000 dollars se sont envolés parce quelqu'un a oublié de souder. Tout va bien." Nous payons pour être ici, tout le monde paye. Nous en avons discuter et ils ont été très professionnels. Ils ont des assurances. Nous verrons ce qu'il se passe."

Les avocats des différentes parties prenantes risquent donc d'être bien occupés dans les semaines à venir.

La Malaisie a coûté cher à Haas

La Malaisie a coûté cher à Haas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article