Gene Haas : "Il n'y a pas de changements à venir" pour les pilotes en 2018

Publié le par Matthieu Piccon

Pour sa deuxième saison en F1, Gene Haas est satisfait de son duo de pilotes. Il entend donc conserver Romain Grosjean et Kevin Magnussen pour l'an prochain.

Nous sommes allés, en exclusivité, à la rencontre de Gene Haas dans le paddock de Silverstone, le matin même du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Si l'épreuve ne s'est passée aussi bien que pouvait le laisser présager la 10ème place de Romain Grosjean sur la grille, la situation de l'équipe n'a pas évolué, à savoir qu'elle est 7ème au championnat Constructeurs avec 29 points.

Ce bilan comptable est une question de verre à moitié plein ou à moitié vide puisque c'est précisément le nombre de points rapportés sur l'ensemble de l'année dernière par l'équipe, ce qui lui avait permis de terminer 8ème. Mais l'homme d'affaires américain n'est pas pleinement satisfait de cette situation : "Nous avons manqué quelques opportunités, nous aurions pu marquer quelques points supplémentaires."

Cependant l'une des grandes différences par rapport à la saison dernière est que ses points ont été acquis par les deux pilotes (18 pour Romain Grosjean, 11 pour Kevin Magnussen) alors que le Français avait été en mesure de rapporter l'intégralité des points d'Haas en 2016. Cette complémentarité est un élément important pour une équipe, qui ne se trouve qu'à douze petits points de la cinquième place du classement Constructeurs : "C'est tellement serré que cela peut basculer d'un week-end à l'autre en fonction de si une équipe a un bon week-end ou un mauvais. Il n'y a pas une grosse marge."

Pour une jeune équipe, il est donc important de pouvoir établir de la stabilité et c'est ce que l'équipe entend faire pour ses pilotes, dont elle est satisfaite : "A l'heure actuelle, nos pilotes de l'an prochain sont nos pilotes de cette année. Il n'y a pas de changements à venir."

Cependant, il est tout de même possible que Gene Haas n'ait pas 100% de la décision sur ce sujet hautement sensible, de par son partenariat avec Ferrari. Ainsi la Scuderia a placé un de ses protégés, Antonio Giovinazzi, pour sept séances d'essais libres, ce qui a commencé dès Silverstone.

Mais un autre nom circule de plus en plus fortement dans les allée du paddock, celui de Charles Leclerc. Le Monégasque est en train de dominer de la tête et des épaules le championnat de F2, comme sa sixième pole consécutive et sa cinquième victoire de la saison l'en ont attesté ce week-end. Il parait difficilement concevable que Ferrari se prive d'une telle pépite et ne se démène pas pour lui trouver un baquet. Le fait qu'il dispute les essais après le Grand Prix de Hongrie est un signe qui ne trompe pas.

Le marché des transferts pourrait donc ne pas être si fermé que cela pour l'équipe américaine...

De notre envoyé spécial à Silverstone

Romain Grosjean et Kevin Magnussen devraient porter les mêmes couleurs l'an prochain

Romain Grosjean et Kevin Magnussen devraient porter les mêmes couleurs l'an prochain

Commenter cet article