Départ de Jason Dial, président du circuit d'Austin

Publié le par Matthieu Piccon

Les événements lors du week-end à Austin commencent déjà à avoir des conséquences concrètes : Jason Dial, le président du circuit, a été prié de quitter ses fonctions.

Dans la semaine qui avait suivi le déluge d'Austin, les dirigeants du circuit avaient commencé à sortir leurs calculettes et à chiffrer les conséquences financières, comme le disait alors Jason Dial : « Vous pouvez vendre un peu plus de chocolat chaud mais, de manière générale, votre panier moyen est plus élevé les jours ensoleillés. »

Bobby Epstein, le président du conseil d'administration, avait également renchéri : « Nous avons perdu des millions sur les concessions commerciales. Nous avons également souffert du fait que certains fans ont eu une telle mauvaise expérience qu'ils ne reviendront pas, même si j'espère qu'on arrivera à leur faire changer d'avis. »

Mais une semaine plus tard, c'est bien l'organisation-même du circuit qui est remis en cause puisque Jason Dial est lui-même sur le départ, à la demande du conseil d'administration. Celui-ci a ainsi communiqué : « Après une étude approfondie, le conseil d'administration du Circuit des Amériques (COTA) a décidé de se séparer du PDG Jason Dial. Nous apprécions le dur travail de Jason pendant deux ans mais il est temps de prendre chacune une direction différente. Alors que nous allons avoir une année chargée, nous sommes engagés pour offrir une expérience extraordinaire pour les fans et des événements de classe mondiale. Pendant que la recherche d'un remplacement est en cours, un comité exécutif intérimaire va diriger les opérations courantes du COTA. »

Il ne restait plus qu'à l'ancien responsable de Procter&Gamble de tirer sa révérence, en tentant de mettre en valeur son bilan à la tête du circuit : « Je voudrais remercier mon équipe pour son travail dans un environnement difficile pour faire du Circuit des Amériques quelque chose de spécial pour Austin et le centre du Texas. Nous avons des progrès incroyables au cours des deux dernières années. La performance de mon équipe lors du week-end de F1 avec de la pluie jamais vue a été extraordinaire. »

L'année prochaine, pour sa cinquième édition, le COTA aura donc à sa tête un troisième dirigeant puisque Jason Dial n'avait succédé à Steve Sexton qu'en novembre 2013.

Après la pluie, les conséquences...

Après la pluie, les conséquences...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article