Singapour prolonge jusqu'à 2017

Publié le par Matthieu Piccon

McLaren - Singapour by nightLe suspense n'était pas à son comble pour savoir si Singapour allait conserver son Grand-Prix mais la confirmation officielle vient d'être publiée : la Cité-Etat sera présente au moins jusqu'en 2017.

En seulement cinq ans, Singapour s'est imposé comme une destination prisée de tous dans le paddock et dans les tribunes. L'épreuve monte en puissance, au point d'avoir accueilli pour la première fois la finale du championnat GP2.

La prolongation de cet accord faisait d'autant moins de doutes depuis l'annonce en début de semaine que le gouvernement local venait d'entrer au capital de CVC Capital, l'actionnaire majoritaire de la F1. Comme votre serviteur l'avait alors prévu, le nouvel accord prévoit une baisse des frais d'organisation que les autorités doivent verser à Bernie Ecclestone.

Cela est confirmé par S. Iswaran, le ministre du commerce et de l'industrie, qui a déclaré : "Nous espérons pouvoir encore réduire les coûts pour le gouvernement à travers une combinaison de facteurs, y comrpis une optimisation de notre infrastructure, l'utilisation de quelques bâtiments du gouvernement, une plus grande efficacité opérationnelle dans la manière dont la course est organisée et également une révision de nos termes commerciaux avec la promotion de la course et la FOA." Evidemment, Bernie Ecclestone a refusé de confirmer cette affirmation, se contentant d'effectuer une de ses traditionnelles pirouettes verbales : "J'ai toujours cru qu'on ne devrait pas poser ce genre de questions. Un gentleman ne devrait jamais parler d'argent ou de la nuit dernière".

Néanmoins, en tant qu'hommes d'affaires avertis, les dirigeants locaux ont mandaté le Boston Consulting Group pour effectuer une étude sur le retour sur investissements de leur présence au calendrier de la F1. Il en ressort qu'entre 70 ety 90% des propriétaires et dirigeants d'entreprises moyennes de certains marchés en croissance, comme le Brésil ou la Russie, ont changé d'avis sur Singapour après avoir vu la course. 5 à 10% d'entre eux affirment même être désormais prêt à investir dans la Cité-Etat.

Selon Jeffrey Chua, partenaire au BCG, "grâce à l'augmentation de la connaissance du pays et l'amélioration de son image, qui va conduire à une augmentation des voyages et des investissements qui n'auraient pas eu lieu sans la F1, nous estimons que, sur dix ans, les retombées s'élèvent à un milliard de dollars."

Sur le cumul des quatre premières éditions, 360 millions de téléspectateurs ont pu admirer les images des monoplaces au milieu de la nuit tandis que 150.000 touristes ont fait le déplacement pour l'événement. Cela s'est traduit par des revenus touristiques supplémentaires atteignant 560 millions de dollars. Cela permet de compenser un certain manque à gagner pour les commerçants qui sont à proximité immédiate du circuit, dont le fonctionnement est fortement perturbé par les fermetures de rues.

Publié dans Circuits, Singapour

Commenter cet article