Yuki Tsunoda confirmé par Alpha Tauri

Publié le par Matthieu Piccon

Maintenant la saison terminée, il est déjà temps de se tourner vers la saison prochaine : Alpha Tauri vient donc d'officialiser que Yuki Tsunoda serait le coéquipier du Français Pierre Gasly en 2021.

Il avait assuré l'essentiel il y a deux semaines : en terminant troisième du championnat de F2, Yuki Tsunoda s'est assuré le nombre de points nécessaires pour être éligible à la Super License de la FIA. Il ne s'agissait alors plus qu'une question de temps pour savoir quand Red Bull allait officialiser sa promotion en F1.

C'est donc désormais chose faite, au lendemain de la journée d'essais réservée aux jeunes pilotes. Le jeune Japonais a donc eu l'occasion de se familiariser avec sa nouvelle équipe au cours d'une journée où il aura bouclé 123 boucles du circuit de Yas Marina. Franz Tost, le directeur de l'équipe, a ainsi commenté cette annonce : "Au cours de l'essai à Imola en novembre lorsqu'il a piloté la voiture de 2018, ses temps au tour étaient très réguliers pendant la simulation de course. Il a progressé tout au long de la journée et son retour technique aux ingénieurs a été utile. De plus, son intégration avec les ingénieurs d'Honda s'est passée sans problème, ce qui aide."

Yuki Tsunoda est, en effet, un protégé du motoriste Honda, qui poussait fortement pour avoir un de ses compatriotes de retour en F1. C'est une longue tradition que tous les constructeurs nippons ont tenté de respecter par le passé lorsqu'ils disposaient d'un candidat apte. Dans le passé, Honda avait ainsi poussé la carrière de Takuma Sato, ce qu'il continue à faire en IndyCar. Toyota avait ainsi propulsé Kamui Kobayashi et Kazuki Nakajima, avant de les conserver dans son équipe en WEC.

A peine arrivé, la grande question est donc de savoir quel sort sera réservé au jeune pilote alors qu'Honda a d'ores et déjà annoncé son départ à la fin de la saison prochaine. Helmut Marko semble emballer par le potentiel du jeun homme et pourrait être disposé à l'intégrer directement dans le programme Red Bull, dépeuplé à force de faire partir les pilotes au bout d'une ou deux saisons.

Pour Daniil Kvyat, c'est donc un nouveau coup d'arrêt à sa carrière en F1, comme cela avait été le cas en 2018. A l'époque, il avait trouvé refuge chez Ferrari en tant que pilote d'essais, avant d'être rappelé par Red Bull.

Il n'y avait plus de Japonais en F1 depuis 2014

Il n'y avait plus de Japonais en F1 depuis 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article