James Allison quitte Ferrari avec effet immédiat

Publié le par Matthieu Piccon

L'heure des grandes manoeuvres semble avoir sonnée chez Ferrari puisque son directeur technique, James Allison, a décidé de quitter son poste avec effet immédiat. Il est remplacé par Mattia Binotto, qui était jusqu'à présent responsable du département moteur.

Ferrari n'est pas connue pour sa stabilité, notamment lorsque les résultats ne sont pas au rendez-vous. La Scuderia avait commencé sa saison avec de gros espoirs, après les trois victoires récoltées par Sebastian Vettel pour sa première saison à Maranello.

Mais jusqu'à présent, les hommes en rouge n'ont pas été en mesure de retrouver le chemin de la première marche du podium et ne disposent que d'un petit point d'avance sur Red Bull au championnat Constructeurs alors que Mercedes est désormais quasiment déjà hors de portée. La Scuderia s'apprête donc à vivre une nouvelle année sans titre. Son dernier titre Constructeurs remonte donc à 2008 et le dernier Pilotes à celui de Kimi Raikkonen en 2007.

Mais si la frustration peut être compréhensible, il ne faut pas non plus oublier que le Britannique n'était arrivé à Maranello qu'en 2013, en provenance de chez Lotus. Quand on connait le cycle de développement d'une nouvelle F1, il n'a donc pas réellement eu le temps de mettre en place l'ensemble des actions pour se constituer une équipe complètement à sa main.

Il faut également se rappeler que Ferrari avait mis de nombreuses années à trouver la bonne formule entre l'arrivée de Jean Todt (1993) et le premier titre Constructeurs (1999). De même, Mercedes a souffert de nombreuses saisons, notamment les trois avec Michael Schumacher, avant de devenir l'équipe imbattable qu'elle est désormais devenue.

De plus, James Allison a connu l'extrême souffrance de perdre son épouse Rebecca en mars dernier des suites d'une méningite. Il effectuait donc de nombreux allers-retours entre l'Italie et la Grande-Bretagne où sa femme continuait de résider avec leurs trois enfants, âgés de 23, 21 et 17 ans.

L'ensemble de ces éléments peut ainsi expliquer une telle décision en cours de saison alors que 2017 est marquée par de nombreux changements dans la réglementation technique. Pour montrer à quel point cette décision a été brusque, c'est Mattea Binotto qui devient directeur technique alors qu'il était jusqu'à présent responsable du département moteur et n'a pas de véritable expérience dans le domaine du châssis.

Les pistes les plus probables pour la prochaine destination de James Allison sont donc son précédent employeur, Renault à Enstone, ou McLaren puisqu'il avait eu une très bonne relation de travail lorsqu'Eric Boullier était toujours chez Lotus.

James Allison regarde désormais du côté de l'Angleterre

James Allison regarde désormais du côté de l'Angleterre

Commenter cet article