Pirelli ne remettra pas en cause sa stratégie en F1

Publié le par Matthieu Piccon

Au coeur d'une OPA par l'entreprise chinoise ChemChina, Pirelli a fait savoir que ce changement d'actionnaires n'aurait pas d'impact sur la stratégie menée par le groupe en F1.

En fin de semaine dernière, il a été annoncé que l'entreprise d'Etat chinoise ChemChina avait lancé une offre de sept milliards d'euros pour devenir l'actionnaire majoritaire du manufacturier italien.

Néanmoins, l'offre prévoit également que le PDG actuel, Marco Tronchetti Provera, renforce également sa part du capital de l'entreprise et qu'il resterait aux commandes pour au moins cinq ans supplémentaires à la tête de Pirelli. Ce changement de structure capitalistique permettra ainsi surtout à Rosneft, durement touché par les sanctions liées à la crise ukrainienne, de réduire sa participation.

Paul Hembery, le directeur de la compétition de l'entreprise de Milan, a donc fait savoir que ce changement actionnarial n'aurait pas d'impact sur son activité : "Nous avons eu beaucoup d'actionnaires internatiionaux différents au fil des années. Nous avons donc un nouvel actionnaire majeur qui fait son entrée. Le plus gros changement concerne notre activité pour les camions industriels, où nous allons associer nos deux activités pour multiplier les synergies. M. Tronchetti va rester notre PDG pour encore cinq ans. Ils ont acheté l'équipe de management que nous avons chez Pirelli et une part intégrale de notre vision et de notre travail est également la Formule Un. Il n'y a donc pas de changement de ce point de vue."

Par contre, il a également fait savoir que son entreprise souhaitait avoir davantage de visibilité sur les changements que la F1 voudrait éventuellement effectuer dans les années à venir afin de savoir si la direction prise par le sport a toujours un sens dans le cadre de la stratégie de l'entreprise : "Si nous avons cette visibilité et que cela parait bien et, à l'heure actuelle, nous entendons de bonnes suggestions, si le sport permet des changements mais cela semble être le plus gros problème : les gens ont l'air d'être d'accord pour ne pas être d'accord au lieu d'avoir un point de vue commun, ce qui semble gêner l'introduction de très bonnes idées qui ont du sens. Donc si nous pouvons avoir ces changements et de la visibilité sur l'avenir alors nous sommes satisfaits de ce sport."

Vraiment n'a rien donc changé pour Pirelli puisque le dirigeant britannique réclame cette visibilité depuis que le manufacturier a effectué son retour en F1 au début de la saison 2011. Cela ne l'a pourtant pas empêché de reconduire l'expérience pour un nouveau cycle...

Renault F1 Team - Pirelli compte rester en F1

Renault F1 Team - Pirelli compte rester en F1

Publié dans Pirelli, Pneumatiques

Commenter cet article