Santander appuie son image sur Hamilton en Angleterre

Publié le par Matthieu Piccon

McLaren---Lewis-Hamilton--Santander.jpgSantander a fait son arrivée chez McLaren en 2007. A l'époque, son investissement était principalement motivé par l'arrivée de l'Espagnol Fernando Alonso au sein de l'écurie anglaise en tant que double champion du monde en titre.

Malheureusement, la cohabitation entre le bouillant espagnol et un jeune rookie, Lewis Hamilton, s'est très mal et l'Espagnol a préféré retourné chez Renault au bout d'un an de collaboration avec Woking. Mais Santander a décidé de rester fidèle à l'équipe de Woking tout enrejoignant son protégé chez Ferrari en 2010.

Quant à ses activités avec Mercedes, la banque espagnole compte bien s'appuyer sur le champion du monde 2008 pour améliorer son image outre-manche. La victoire de ce dernier lors du Grand-Prix de Silverstone, que la banque sponsorise, a ainsi boosté de manière impressionnante l'image au pays de Sa Gracieuse Majesté. Ainsi la brand awarness (le niveau de connaissance de la marque dans des questionnaires aidés ou spontannés selon le jargon des hommes du marketing) de la banque au Royauume-Uni est passé de 20% à près de 82% en l'espace de deux ans. Cela a coincidé avec la volonté de la marque de rassembler l'ensemble de ses 20 millions de clients au Royaume-Uni (qui étaient chez Abbey, Alliance & Leicester ou Bradford & Bingley) sous la marque unique Santander.

Aujourd'hui la banque décide de mener une campagne de marketing d'envergure sous le slogan "Together. We are Santander" (Ensemble Nous somme Santander). Selon Keith Moor, directeur de la marque et de la communication de Santander en Angleterre, c'est la traduction du fait que le client est au coeur de la stratégie de la banque, ce qui en a fait une des marques les plus rentables du monde. Bizarre, cela a comme un goût de déjà vu...

Cette campagne utilise les différents médias : la télévision, affichage dans les rues sur des panneaux 4*3, encarts dans la presse mais également en ligne. Et qui de mieux pour une telle campagne que le chouchou de la presse et de l'opinion publique, le genre idéal : Lewis Hamilton. Pas de chance pour la marque, le glamour du fils prodige a été un peu atténué le même jour par l'officialisation de sa rupture avec la chanteuse pop des Pussycat dolls, Nicole Scherzinger. On ne peut pas tout controler non plus !

Personnellement quand je vois la vidéo, cela me fait davantage penser à une publicité pour la marque Lego et ses boites rouges (elles sont sensées représenter la stabilité et la force...) ou à une entreprise du BTP plutôt qu'à une banque et Lewis Hamilton joue un rôle des moins importants. Cela ne l'empêche pas de déclarer solanellement : "Quelques uns des activités que j'ai le plus apprécié en dehors de la piste lors de ma carrière en Formule 1 se sont déroulées avec Santander. Tout ce qu'on fait ensemble sort de l'ordinaire et j'ai hate de continuer à travailler avec eux et avec l'équipe." Je vous laisse seul juge de l'authenticité et de la sincérité de ce discours 1000 fois entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article