Pirelli effectue son retour en Formule 1

Publié le par Matthieu Piccon

Renault---Robert-Kubica-Pirelli.jpgC'est le grand jour pour Pirelli : le manufacturier a effectué son retour officiel en Formule 1 avec les premiers essais  réalisés sur le circuit d'Abu Dhabi par les équipes avec ses gommes. Le bilan provisoire est positif.

La dernière utilisation des gommes italiennes par une écurie de Formule 1 remonte au Grand-Prix d'Australie 1991. Pour la dernière victoire, il faut remonter à l'épreuve canadienne de la même année. Autant dire que cela faisait bien longtemps que les ingénieurs de Pirelli n'avaient plus mis au point des pneumatiques pour la catégorie reine de la Formule 1. Afin de remplir sa tâche en si peu de temps, elle a réalisé près de 7.000 kilomètres d'essais avec Nick Heidfeld, Romain Grosjean et Pedro de la Rosa. Les trois pilotes se sont succédés au volant de la Toyota 2009.

Mais aujourd'hui, l'heure était à l'utilisation sur les monoplaces 2010, sur un circuit que les écuries connaissent désormais parfaitement puisqu'après le week-end de course, elles ont mené des essais avec de jeunes pilotes. Les conditions de piste étaient différentes de ce qui avait été réalisé jusqu'à présent puisque les températures européennes sont notoirement plus faibles que celle du Moyen-Orient. Avoir douze voitures en même temps avec des températures de piste plus élevées a donc permis au manufacturier d'acquérir une multitude de données à analyser pendant la nuit.

Pour l'aider dans sa tâche, Pirelli a fait appel à un certain nombre de personnes qui travaillaient pour Bridgestone au sein d'une entreprise indépendante. Ces dernières ont ainsi dû enlever les logos "Bridgestone" qui ornaient encore leurs chaussures lors des essais du début de semaine. Elles faisaient donc partie des ingénieurs mis à la disposition des équipes afin d'obtenir leurs ressentis par rapport à leurs nouvelles montures. Les réactions étaient mitigées entre les pilotes : Felipe Massa, qui avait beaucoup de mal avec les pneumatiques japonais, s'est senti tout de suite à l'aise avec les italiens alors que Nico Rosberg a déclaré préférer les pneumatiques de l'an passé.

Les performances enregistrées aujourd'hui ne sont pas significatives puisque la piste était encore pleine de résidus laissés par les pneumatiques Bridgestone les jours précédents, ce qui provoque des réactions chimiques avec les nouveaux pneumatiques. Les résultats de demain devraient donc être davantage significatifs.

Les équipes ont désormais tout l'hiver pour adapter leurs monoplaces à ces nouveaux pneumatiques puisque les prochains essais officiels n'auront lieu qu'en février.

Publié dans Pneumatiques, Pirelli

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article