La Corée licencie son organisateur

Publié le par Matthieu Piccon

Red Bull - travauxLa première tenue du Grand-Prix de Corée de Formule 1 a donné une image déplorable du pays du Matin Calme aux caméras du monde entier. Afin qu'une tel mésaventure ne se reproduise pas, KAVO a décidé de se séparer de Chung Young-Cho, l'organisateur en chef de l'événement.

Ainsi le conseil d'administration de la Korea Auto Valley Operation a décidé lors d'une réunion concernant l'épreuve 2011 que "les investisseurs ne pensaient pas que le management sous la responsabilité de Chung serait une garante de succès pour cette année" selon les déclarations d'un porte-parole officiel à l'agence Yonhap News Agency.

Il faut dire que seules des pressions politiques ont pu convaincre la FIA d'accorder son homologation au circuit, moins de deux semaines avant la tenue de l'épreuve contre les trois minimums qui sont requis habituellement. Des modifications sur la piste ont ainsi été effectuées jusqu'au dimanche matin tandis que l'épreuve est rentrée dans l'histoire en étant l'épreuve ayant parcouru le plus de tours sous régime de voiture de sécurité en raison des importantes précipitations qui se sont abattues sur la région le jour de l'épreuve.

Mais cela n'a pas empêché la FIA d'accorder à l'épreuve le prix du meilleur Grand-Prix de l'année... Ce que Red Bull avait commenté de la manière suivante : "Qui a dit que la FIA n'avait pas de sens de l'humour ? Avez-vous vu qui a reçu le Trophée du promoteur de course ? Absolument génial."

Charge maintenant à Park Won-Hwa, ancien ambassadeur du pays auprès de la Suisse, de faire mieux en 2011 afin de redorer l'image du pays sur la scène internationale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article