Descente de police à Monza

Publié le par Matthieu Piccon

Brawn GP - Paddock MonzaAlors que le Grand-Prix le plus glamour de l'année s'apprête à être disputé à Monaco, Monza se met sous le feu des projecteurs à cause d'une descente de la brigade financière italienne.

Le mythique circuit italien est détenu à hauteur de 70% par le prestigieux Automobile Club de Milan et est dirigé par Enrico Ferrari. Celui-ci est très bien introduit dans les cercles de la F1 puisqu'il fait partie de la commission F1.

La descente effectuée par la Guarda di Finanza avait pour objet de trouver des éléments concrets dans une enquête pour fraude fiscale, des fausses factures et autres malversations, qui auraient été organisées au sein de l'Autodromo Nazionale Monza SIAS SpA, l'établissement juridique qui gère le circuit.

Sept personnes sont suspectées d'être impliquées dans cette affaire, ce qui a conduit à la perquisition tant de leurs bureaux que de leurs domiciles respectifs. A priori, cela ne devrait pas avoir d'impact significatif pour le maintien de l'épreuve au calendrier de la F1 puisqu'il s'agit d'un problème lié au management et ne remet pas en cause le financement de l'épreuve, la chose la plus importante aux yeux de Bernie Ecclestone.

Publié dans Circuits, Italie, Monza

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article