Peter Brabeck va détenir 0,5% de la F1

Publié le par Matthieu Piccon

HRT - Bruno Senna et drapeaux (2)Il semblerait que Peter Brabeck tienne de plus en plus la corde pour devenir le président de la F1. En guise de bonus de bienvenue, il recevrait 0,2% en complément des 0,3% qu'il détient déjà. Une participation valorisée à 50 millions de dollars par la vente effectuée par CVC.

Mais comme à chaque fois lorsqu'il s'agit d'informations financières liées àla F1, cette information a provoqué polémique entre différents sites spécialistes des affaires économiques de la F1. En effet, Mark Kleinman de Sky annonçait que l'ancien président de Nestlé allait recevoir 0,5% lorsqu'il serait introduit en tant que président de la F1. Néanmoins, Christian Sylt, l'un des confidents de Bernie Ecclestone et rédacteur business pour le site Pitpass, s'est empressé de souligner que Peter Brabeck disposait déjà de 0,3% et n'allait donc recevoir que 0,2%.

Un peu plus tard, un autre expert reconnu du paddock, Joe Saward, rappelait la répartition des actions de Delta Topco Ltd, la holding qui détient les droits commerciaux de la F1. Or dans ce classement, le Suisse apparaissait comme le plus petit actionnaire avec 0,25% des parts...

Si les différents experts se disputent pour quelques dixièmes de pour cent, c'est que les enjeux monétaires derrière sont très importants. En effet, la vente effectuée par CVC de 21% de Delta Topco à trois fonds d'investissements valorise la F1 à une dixième de milliards de dollars. Un bonus d'arrivée de 0,5% représenterait donc la somme impressionnante de 50 millions de dollars. Pour mémoire, le plus haut salaire du CAC40 en 2011 est de "seulement" 4,4 millions d'euros. Le bonus de 16 millions d'euros accordé à Marc Levy de Publicis n'avait d'ailleurs pas manqué de créer la polémique lors de la dernière campagne présidentielle française.

Néanmoins, toute cette polémique ne repose pour l'instant sur rien de concret puisqu'il n'est pas encore garanti que l'introduction de Delta Topco devienne effective dans le futur proche espéré (juillet selon des sources concordantes) et que l'homme d'affaires suisse obtienne cette place tant convoitée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article