Mercedes se renforce chez Aston Martin

Publié le par Matthieu Piccon

Déjà actionnaire d'Aston Martin, Mercedes va pouvoir monter jusqu'à 20% du capital en échange d'un partenariat technique renforcé avec le constructeur britannique.

En début de saison, la grande controverse dans le paddock était l'étrange ressemblance entre la Racing Point 2020 étrangement proche de la Mercedes 2019, qui a remporté le titre l'an dernier. Cela a valu une forte amende aux Panthères Roses, tant financière qu'en points au championnat Constructeurs.

La coopération entre les deux structures ne va pas cesser de se renforcer avec le changement d'identité prévue pour l'an prochain, qui verra le nom d'Aston Martin remplacer le nom actuel. Aston Martin, également détenu par Lawrence Stroll, va ainsi bénéficier des technologies développées par Mercedes, notamment d'un point de vue motorisation, que ce soit pour les moteurs essence, hybrides ou électriques, qui pourront équiper ses véhicules de grand tourisme.

Tobias Moers, le nouveau PDG du constructeur, a ainsi commenté : "L'extension de notre partenariat avec Mercedes-Benz AG est une étape essentielle pour atteindre nos objectifs pour Aston Martin. Les performances des technologies de Mercedes-Benz AG seront fondamentales pour nous assurer de la compétitivité de nos produits et vont nous permettre d'investir efficacement dans ce qui différencie véritablement nos produits."

Si les annonces d'aujourd'hui concernent donc la partie automobile de la marque, à n'en pas douter, les liens qui existent déjà en Formule 1 devraient se prolonger, voire s'approfondir dans les années à venir. Pour Aston Martin, cela permet de bénéficier de pièces qui ont prouvé leur performance tandis que cela permet à Mercedes de rentabiliser ses investissements en revendant ses pièces à une équipe qui n'est pas un concurrent direct pour l'obtention des titres mondiaux.

Mercedes et Racing Point/Aston Martin toujours plus proches

Mercedes et Racing Point/Aston Martin toujours plus proches

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article