Officiel : Kimi Räikkönen est de retour chez Ferrari

Publié le par Matthieu Piccon

Ferrari - Kimi RaikkonenL'annonce effectuée par Felipe Massa hier soir de son départ de chez Ferrari était la dernière étape avant l'officialisation de son remplaçant. C'est donc désormais officiel : Kimi Räikkönen est de nouveau un pilote Ferrari pour deux ans, quatre saisons après l'avoir quitté.

Pendant des mois, les rumeurs des paddocks l'envoyaient chez Red Bull. Finalement, l'écurie autrichienne a décidé de ne pas prendre le risque de l'aligner avec Sebastian Vettel et lui a préféré Daniel Ricciardo. Lotus savourait alors cette première victoire en diffusant sur les réseaux sociaux une photo avec les logos de Red Bull, Lotus et Ferrari, sur laquelle celui de Red Bull est barré d'une croix rouge et le commentaire "#OneDown" ("un de moins"). Néanmoins, elle ne sera pas parvenu à battre l'offre du second concurrent, Ferrari.

Kimi Räikkönen revient donc à Maranello pour former un duo très haut en couleurs avec Fernando Alonso. L'ironie de la situation est que Luca di Montezemolo avait décidé à la fin de la saison 2009 de faire partir Kimi Räikkönen afin de faire venir le pilote espagnol. Or on sait que celui-ci supporte mal d'avoir un coéquipier de haut vol, comme a pu le montrer la situation explosive chez McLaren lors de la saison 2007. Sa lutte fratricide avec le rookie d'alors Lewis Hamilton s'était soldée par le sacre de... Kimi Räikkönen pour un petit point, devant les deux pilotes McLaren. Depuis, la Scuderia n'a plus remporté le moindre titre.

Ferrari a également tenu à préciser que Fernando Alonso resterait au sein de l'écurie, malgré la venue du Finlandais. La Scuderia a donc assumé le fait de créer une forte concurrence entre ses deux pilotes afin d'essayer de maximiser ses chances de remporter le titre Constructeurs. Surtout les dirigeants italiens souhaitaient s'attacher les services de deux pilotes très expérimentés afin de gérer au mieux la transition vers la réglementation 2014, qui représente un changement fondamental dans l'architecture des monoplaces. Ils ne pouvaient donc pas se permettre de prendre immédiatement un jeune pilote, comme Jules Bianchi. La Scuderia aligne deux pilotes champions du monde pour la première fois depuis 1953, avec Giuseppe Farina, sacré en 1950, et Alberto Ascari, sacré en 1952.

Pour Kimi Räikkönen, la question était de savoir où il pouvait disposer des plus fortes chances de remporter un nouveau titre de champion du monde, son seul objectif en F1. Comme les portes de chez Red Bull et Mercedes sont fermées, il ne lui restait plus que Ferrari ou Lotus. Il semblerait donc qu'il a estimé que c'est en Italie que se trouvait le plus important potentiel de succès, ce qui l'a poussé à signer pour les saisons 2014 et 2015.

Se pose donc désormais la question du remplaçant du Finlandais chez Lotus. Le candidat idéal parait être Nico Hülkenberg. Tout le plateau sait que le pilote allemand est performant, comme il a su le montrer opportunément ce week-end à Monza. Il ne lui manque qu'une voiture de pointe pour se hisser en haut dans la hiérarchie. Or les difficultés financières de Sauber ne lui permettent pas de bénéficier de ce matériel de pointe alors que Lotus dispose désormais d'un budget important, lié au départ de son pilote numéro 1.

Les derniers pièces du marché des transferts ne devraient donc pas tarder à se mettre en place.

Publié dans Ferrari, Kimi Raikkonen, Lotus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article