La F1 trop chère pour Valence

Publié le par Matthieu Piccon

Red-Bull---piscine--5-.jpgValence a peut-être vu trop grand : la ville espgnole n'arrive plus à supporter les coûts de l'accueil de la Formule 1 dans son port. Si Bernie Ecclestone a refusé de casser son contrat, il pourrait accepter de transférer le Grand-Prix d'Europe dans une autre ville d'Europe du Sud si les organisateurs espagnoles parviennent à trouver un accord avec celle-ci.

Lorsque la F1 a déboulé dans le port méditerranéen il y a seulement trois saisons, celui-ci était en pleine expansion économique. De plus, il pouvait surfer sur la vague de communication soulevée par l'accueil de la Coup de l'America l'année précédente. Afin de capitaliser sur les investissements consentis pour la course de bateaux la plus célèbre du monde, Valence a alors voulu ressembler à l'épreuve de Monaco, associant marina et circuit. La ville pouvait se présenter en position de force alors que Bernie Ecclestone souhaitait renforcer sa présence dans la péninsule à l'issue des deux titres de Fernando Alonso. Un contrat de sept ans avait alors été signé entre les deux parties.

Mais le problème est que la fréquentation est en constante baisse sur les trois éditions qu'elle a accueilli. Ainsi le nombre de spectateurs a été presque divisé par deux en trois ans, passant de 112.000 lors de l'épreuve inaugurale à 75.000 cette année. La billeterrie ne rapporte ainsi que dix millions d'euros à la ville alors qu'elle doit en dépenser trente tous les ans. Cela comprend 18 millions versés à la FOM mais également l'ensemble des frais liés à l'installation et à l'enlèvement de toutes les infrastructures nécessaires le temps de l'épreuve. En effet, comme l'épreuve monégasque ou de Singapour, le circuit de Valence est urbain et non permanent. Les coûts sont donc supérieurs à une épreuve classique.

Des contacts préliminaires avec les circuits d'Alcaniz ou de Portimao au Portugal ont donc été noués pour évoluer la faisabilité d'un transfert du Grand-Prix d'Europe. La région d'Aragon pourrait être intéressée par une telle venue, elle qui accueille déjà les World Series by Renault sur son circuit de Motorland. Celui-ci est perçu comme un axe de développement majeur de la région.

Publié dans Circuits, Valence, Espagne, Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article