Le GP2 devient la Formule 2

Publié le par Matthieu Piccon

Liberty Media continue à remanier l'organisation du monde autour de la F1. En effet, il a été décidé de renommer le GP2 en Formule 2 afin d'établir une progression linéaire du karting à la F1.

En acquérant la F1, Liberty Media a non seulement mis la main sur le sport automobile le plus médiatique au monde mais également ses deux formules de promotion, que sont le GP2 et le GP3.

Afin de favoriser la lisibilité de la progression des pilotes, un accord a été trouvé avec la FIA pour que la discipline soit renommée en F2 et qu'elle devienne un championnat sanctionné par la FIA, comme l'explique Jean Todt, le président de la Fédération : "Etre en mesure de finaliser ce processus avec le Formula One Group et faire naître la Formule 2 est une étape importante. Le championnat va offrir une opportunité fantastique pour les jeunes pilotes qui cherchent à atteindre leur objectif ultime qu'est la F1."

La logique recherchée est que la progression des pilotes se fassent du karting, vers un championnat national de F4, avant de monter en F3 européenne et donc désormais vers la F2 : "Au cours des dernières années, nous avons développé un programme très réussi d'un championnat de Formule 4 de la FIA dans douze pays dans le monde et le championnat de F3 européenne de la FIA est devenu très puissant et compétitif. L'annonce d'aujourd'hui nous permet de renforcer ce programme."

Mais si le GP2 gagne en visibilité et en clarté en devenant la F2, cela pose néanmoins des questions sur le devenir du GP3. En effet, depuis sa création il y a sept ans, ce championnat s'était positionné comme une étape intermédiaire entre la F3 et le GP2, comme en atteste le parcours de Charles Leclerc, son dernier champion en date.

Avec la volonté de la FIA de faire de la F3 le championnat devant alimenter la F2 en pilotes, le GP3 risque donc d'être marginalisé et donc de perdre en intérêt pour les pilotes. Son principal atout reste malgré tout de disputer ses courses lors des week-ends de F1.

Alors que le premier week-end de course est prévu pour le 14 avril prochain, c'est une course contre la montre qui est engagé pour l'équipe d'organisateurs et toutes les équipes pour adopter une toute nouvelle signalétique. En effet, l'ensemble des camions, combinaisons et matériels portent le nom de GP2 et doit donc être remis au goût du jour, tout en expliquant aux différents partenaires la nouvelle organisation en place.

Le GP2 n'est plus. Vive la F2 !

Le GP2 n'est plus. Vive la F2 !

Publié dans GP2, F2

Commenter cet article