La BBC pourrait abandonner la F1 pour des raisons financières

Publié le par Matthieu Piccon

Red Bull - Jack Humphrey, David Coulthard et Eddie JordanAlors qu'elle a constitué un duo de commentateurs renommé (Martin Brundle et David Coulthard) et largement investi dans le sport, la BBC pourrait sacrifier la F1 sur l'autel des réductions des coûts imposée par le gouvernement britannique.

Le gouvernement de David Cameron a, en effet, imposé une réduction des coûts de 600 millions de livres sterling d'ici à 2014 et a gelé la redevance perçue par la télévision publique jusqu'en 2017. Dans ces conditions, la Beeb est contrainte de trouver des programmes à sacrifier.

David Holdsworth, le responsable des radios des régions anglaises a ainsi envoyé un email interne aux employés concernés : "La BBC est en train d'établir un examen fondamental sur ce qui doit être fait pour maintenir la qualité, la confiance des auditeurs et remplir nos missions avec beaucoup moins d'argent."

La Formule 1 pourrait donc être un des programmes sacrifiés puisque la facture annuelle atteint les 40 millions de livres pour une durée de retransmission de 250 heures sur l'ensemble de la saison. A titre de comparaison, TF1, avec sa nouvelle organisation, n'y accordera que 60 heures (auxquelles il faut ajouter 120 heures via Eurosport). Mais comme les courses ne se déroulent pas à des heures de grande écoute, malgré la grande popularité de ce sport outre-Manche (notamment avec les sacres de Lewis Hamilton et Jenson Button), cette dépense pourrait être perçue comme superflue alors que la rédaction des sports doit trouver 60 millions de livres à économiser tous les ans (par rapport à un budget moyen actuel de 300 millions).

Un autre monument en danger serait Wimbledon. Si la BBC devait s'en passer, cela pourrait provoquer une onde de choc importante dans le pays puisque le tournoi du Grand Chelem est diffusé depuis 1937 et est un monument au pays de sa Gracieuse Majesté. Un employé a ainsi déclaré au Guardian : "Wimbledon coûte des dizaines de millions. C'est un contrat très cher et difficile à amortir. Personne ne dit qu'il faut absolument se retirer mais c'est une solution étudiée. Ou alors il peut être considéré que c'est une diffusion qui peut être partagée avec un autre diffuseur."

A l'inverse, la télévision britannique ne remettrait pas en cause la diffusion du football puisque c'est un programme extremement populaire et diffusé à des heures de plus grande audience. C'est pourquoi elle y dépense des fortunes pour attirer des célébrités sur son plateau (plus d'un million de livres sterling pour le seul Gary Lineker).

Néanmoins, les contrats en cours avec Bernie Ecclestone et Wimbledon sont valides jusqu'en 2014, ce qui rend difficile toute rupture à court terme.

Publié dans Media, BBC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article