Renault affiche son ambition pour 2017

Publié le par Matthieu Piccon

La présentation de la RS17 a été l'occasion de présenter les nouveaux partenaires de Renault ainsi que les ambitions en hausse pour la saison à venir.

C'est au tour de Renault de se prêter au jeu du lancement de sa nouvelle monoplace 2017. Si les deux pilotes étaient connus depuis l'annonce du recrutement de Nico Hülkenberg, puis le maintien de Jolyon Palmer, la nouveauté du point des vues des pilotes est venue de l'annonce que Sergey Sirotkin devenait le pilote-réserve officiel de l'équipe.

Le Russe avait fait son arrivée dans le giron de Renault l'an dernier, en parallèle de son programme en GP2. Pour 2017, il n'est pas prévu qu'il conserve un programme de compétition mais sera bien présent sur l'intégralité des Grand Prix et pourra participer à plusieurs séances du vendredi matin.

Mais évidemment, Sergey Sirotkin vise au-delà et espère pouvoir devenir titulaire à terme : "Je crois que personne ne sera surpris si je dis que mon objectif principal pour 2018 est d’avoir un baquet de titulaire enz F1. J’y œuvre en étant là pour apprendre et être un atout pour l’équipe tout en démontrant que je mérite d’autres opportunités." Son arrivée se traduira naturellement par la présence du logo de SMP Racing, qui soutient le développement du pilote, juste derrière les roues avant.

Dans l'organigramme, on retrouve également un nouveau venu avec Alain Prost, qui sera désormais conseiller spécial de l'équipe. Si le quadruple champion du monde ne veut pas s'investir au quotidien dans la gestion de l'équipe, il va apporter son expérience. Il ne faut ainsi pas oublier qu'Alain Prost est également associé au constructeur dans le cadre de la Formule E, où il est coactionnaire de l'équipe Renault edams, qui connait davantage de succès que la défunte Prost GP.

Dans ce contexte, les objectifs sont de progresser par rapport à la saison passée, terminée à une bien modeste neuvième place. Cyrl Abiteboul, le directeur général de l'équipe, affiche donc des objectifs bien supérieurs : "Nous visons la cinquième place du championnat constructeurs. Il est évident que nous devons marquer régulièrement des points pour cela. C’est un objectif collectif pour l’écurie et individuel pour les pilotes."

Nico Hülkenberg, le nouveau leader de l'équipe, est bien conscient qu'il rejoint une formation en pleine renaissance, après une passation compliquée entre Lotus et Renault. Il sait donc qu'il s'inscrit dans un projet de long terme : "Beaucoup de travail nous attend et nous recherchons tous une relation positive à long terme. 2017 arrive certes après une année de construction où les progrès et la croissance étaient cruciaux dans de nombreux domaines pour préparer l’avenir. Le but est d’être au milieu du peloton la saison prochaine et de se préparer à aller encore plus loin en 2018."

Pour cette nouvelle saison, Renault a reçu le soutien de nouveaux partenaires, en premier lieu desquels BP et sa filiale Castrol. Si les deux marques bénéficient d'une présence significative sur les monoplaces (aileron avant et capot moteur), c'est surtout sur les combinaisons qu'elles seront le plus visibles, avec une large présence sur la poitrine de Castrol.

L'autre arrivée est celle de l'assureur espagnol MAPFRE. Cette arrivée est à souligner car si le groupe souhaite développer son image sur ses principaux marchés que sont l'Europe, l'Amérique latine et les Etats-Unis, Ignacio Baeza, son vice-président, voit plus loin avec cette association avec Renault : "Ce partenariat représente une opportunité de nous rapprocher du Groupe Renault afin de collaborer sur des solutions innovantes d'assurance à l'heure où l'industrie automobile est de plus en plus connectée et proche de ses utilisateurs."

On voit donc de plus en plus d'associations entre différents acteurs liés à l'automobile dans les sports automobiles afin de faire face aux défis de demain. Ainsi pour son retour en rallye, Toyota a noué un partenariat avec Microsoft pour soutenir le développement de ses voitures connectées à venir.

La RS17 va-t-elle conserver la même livrée à Melbourne ?
La RS17 va-t-elle conserver la même livrée à Melbourne ?
La RS17 va-t-elle conserver la même livrée à Melbourne ?
La RS17 va-t-elle conserver la même livrée à Melbourne ?

La RS17 va-t-elle conserver la même livrée à Melbourne ?

Commenter cet article