Force India n'a pas de plan B pour remplacer Sergio Perez

Publié le par Matthieu Piccon

Désormais quatrième du championnat Constructeurs, Sahara Force India a bien l'intention de conserver ses deux pilotes pour la saison prochaine, même si les discussions avec Sergio Perez sont longues.

Spa-Francorchamps restera dans les annales de Sahara Force India puisque les deux pilotes ont été en mesure de finir 4ème et 5ème puisqu'ils sont parvenus à tirer profit des mésaventures de Ferrari et Red Bull. Bob Fernley, le directeur de l'équipe, est ainsi revenu en exclusivité sur ce week-end pour RacingBusiness : "Nous étions à l'aise pour finir 6 ou 7ème. Les problèmes de Ferrari nous ont permis de passer devant. C'est ça qui a vraiment fait la différence. Nous avons été en mesure de saisir l'opportunité qui s'est présentée."

Ces 22 points récoltés s'avèrent précieux puisqu'ils permettent de passer devant Williams au championnat et se retrouver en quatrième position, soit le meilleur classement de l'histoire de l'équipe : "C'est très important car, quand vous êtes un compétiteur, vous cherchez toujours à progresser. Au cours des dernières années, nous nous sommes hissés vers le haut progressivement. Nous sommes capables de finir quatrième."

Néanmoins, l'homme de confiance de Vijay Mallya sait pertinemment que Williams ne va pas baisser les bras et que la lutte sera intense jusqu'à la fin de la saison : "Ca ne sera pas facile car plus vous êtes haut, plus cela devient difficile. Williams est une très bonne équipe. Sur l'ensemble de la saison, c'est une bonne chose que nous soyons parvenus à combler notre déficit. Mais maintenant qu'on ait deux ou zéro point d'avance, ça revient quasiment au même."

Mais si la bataille entre les deux formations s'annonce très serrée, elle se fera avec le matériel actuel puisque le développement de la monoplace 2016 a déjà été arrêté, au profit de celle de la saison prochaine. De plus, l'issue de ce duel n'aura pas d'impact sur les discussions avec Sergio Perez, qui semble tenter de rejoindre Renault en tant que pilote n°1 : "C'est une discussion séparée. Nous avons un contrat avec les deux pilotes pour l'année prochaine. Sergio a un élément supplémentaire à cause de la dimension commerciale qu'il y a avec ses sponsors et nos partenaires. Nous sommes donc actuellement dans cette phase, à discuter de l'aspect commercial. Cela prend du temps car chacun veut le meilleur accord."

La situation est donc claire du point de vue de l'équipe : "A l'heure actuelle, pour nous, ça sera Nico et Checo et c'est tout. Si cela devait s'effondrer pour quelque raison que ce soit, ce qui me surprendrait beaucoup, alors nous réagirions. Nous n'avons pas de plan B. Ce serait très mal venu de notre part de discuter avec un autre pilote alors que nous avons en contrat en place."

Mais le dirigeant sait très bien que les choses vont très vite en F1. De surcroit, en disposant d'un package compétitif, il sait qu'il peut attiser les convoitises. D'autant plus, que disposant du moteur Mercedes, il serait en mesure d'offrir un baquet à un des protégés de son motoriste, que ce soit Pascal Wehrlein ou Esteban Ocon. Cette solution aurait ainis l'intérêt de faire baisser significativement sa facture sur ce centre de dépenses. La situation actuelle de l'équipe est donc des plus confortables.

De notre envoyé spécial à Monza

Bob Fernley n'a pas l'intention de perdre Sergio Perez

Bob Fernley n'a pas l'intention de perdre Sergio Perez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article