Sauber lance son Club One

Publié le par Matthieu Piccon

Sauber---Club-One.JPGA défaut de pouvoir afficher des sponsors, autant faire de l'autopromotion. Renault l'a très bien compris cette saison puisque sa présence n'aura jamais été aussi importante sur les montants des monoplaces de Robert Kubica et Vitaly Petrov.

On peut ainsi voir le nom du constructeur en toutes lettres, son logo (le fameux Losange) mais également les noms de sa filiale de crédit automobile (la DIAC) et de son partenaire russe (à hauteur de 25%) Lada. Seul Hewlett-Packard est un élément extérieur visible par tous.

La situation est encore plus grave pour Sauber puisque l'écurie suisse ne dispose d'absolument aucun sponsor visible sur son capot moteur (emplacement choyé par les partenaires des écuries de par sa visibilité maximale) à l'heure actuelle. Elle va donc en profiter pour mettre en avant une de ses propres offres, à savoir le Sauber Club One.

Plateforme de networking

Ce club a pour vocation d'offrir un espace de communication privilégié pour les entreprises autour d'un vecteur d'attraction fort tel que la Formule 1. Pour Peter Sauber, cela s'explique par le changement qui a touché l'économie de la Formule : "La Formule 1 en tant que plateforme marketing a évolué au cours des dernières années. A l'origine, sa portée était utilisée pour mettre en valeur des marchandises destinées aux clients. Aujourd'hui, elle sert de véhicule pour conclure des contrats et pour faire des réseautage."

Le fonds d'investissement Genii Capial est exactement dans cette logique puisqu'il se sert du Renault F1 Team comme d'une interface permettant d'attirer des investisseurs pouvant s'avérer très utile pour les autres activités du groupement luxembourgeois. Les marques n'investissent alors plus (ou moins) directement mais trouvent ici un relais encore plus puissant dans une relation B-to-B.

Pour proposer cette nouvelle prestation l'écurie d'Hinwill s'est appuyé sur l'un des plus grands publicitaires au monde, Publicis : "En début d'année, nous avons chargé Publicis, l'une des plus grandes agences de publicité au monde, pour qu'elle nous propose un concept adequat. Il est désormais mis en place et les discussions que nous avons eu avec des entreprises ont été très positives. Je n'ai aucun doute quant au fait qu'avec ce club nous allons satisfaire un besoin en pleine croissance."

Espérons pour le propriétaire de l'écurie qui porte de nouveu son nom que ce nouveau service lui permettra de trouver des sponsors prêts à investir directement sur ses monoplaces lui permettant d'assurer son avenir en Formule 1.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article