CNBC quitte Marussia au profit de Lotus

Publié le par Matthieu Piccon

Lotus---Kimi-Raikkonen--CNBC.jpgSi les transferts de pilotes et d'ingénieurs font souvent la une, il ne faut pas oublier ceux des sponsors. Ainsi la chaine d'information économique CNBC a décidé de quitter Marussia et de rejoindre Lotus.

Au début de la saison 2011, la chaine américaine avait fait son arrivée au sein de l'écurie qui s'appelait alors Virgin Racing. Les relations entre les deux structures ont certainement été favorisées par la présence de Richard Branson, qui était le sponsor-titre de l'écurie, sans en être le propriétaire.

Lors du changement de nom et de propriétaire avec le rachat par Marussia, CNBC a perçu qu'il y avait tout de même toujours un intérêt à être présent en F1 et avait donc maintenu son engagement auprès de Marussia.

Néanmoins, pour sa troisième saison dans le sport, elle a décidé de s'associer à une autre écurie. Le choix de Lotus est somme toute logique : l'écurie a franchi un cap l'an passé avec l'arrivée de Kimi Raikkonen, ce qui lui a permis de s'installer dans le peloton de tête. Mais outre les résultats en piste, c'est certainement le profil de l'écurie qui a séduit les dirigeants de CNBC.

Depuis son rachat par le fonds d'investissement luxembourgeois Genii Capital, elle a été très active sur le front des partenariats et des sponsors. Ainsi elle est parvenue à attirer des marques grand public jusqu'à présent absentes de la F1 : Microsoft, Unilever, Coca-Cola... Par définition, ces entreprises sont de grandes consommatrices de publicité à la télévision, notamment sur des chaines d'information économiques.

L'accord qui a été passé avec Lotus prévoit donc sans doute que CNBC va payer sa présence sur le nez de la voiture , ainsi que sur les tenues et combinaisons des pilotes et des membres de l’équipe par des spots publicitaires sur ses antennes. L'écurie pourra alors les revendre à ses sponsors déjà existants, voire à de nouveaux partenaires, ce qui valorisera d'autant leur association avec l'écurie d'Enstone puisque CNBC et ses filiales touchent près de 390 millions de téléspectateurs dans le monde.

C'est donc ce qu'explique Charlotte Westgate, Vice-Présidente Marketing & Communications de CNBC: Le partenariat de CNBC avec Lotus F1 Team est extrêmement exaltant. C’est une solution marketing innovante qui offre des opportunités commerciales et visuelles pour les deux parties. L’audience de la Formule 1 est complémentaire de la nôtre, formée de spectateurs influents partout dans le monde. Nous sommes impatients de travailler avec Lotus F1 Team et nous leur souhaitons une saison 2013 pleine de succès.”

A la vue de ce communiqué, il est intéressant de le comparer avec celui que la même personne pouvait faire l'an dernier quant à son partenariat avec... Marussia : "Le partenariat de CNBC avec Marussia F1 Team est une solution innovante qui offre des opportunités marketing et commerciales pour les deux marques. Le partenariat nous permet d'exposer la marque CNBC aux yeux d'une audience mondiale très importante, ce qui est complémentaire de notre base de téléspectateurs influents qui se trouvent partout dans le monde."

On a donc beau être un spécialiste de la communication, cela n'empêche pas de manquer certaines fois d'imagination dans ses commentaires...

Publié dans Lotus, Sponsors, CNBC, Marussia, Media

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article