Acronis augmente son chiffre d'affaires grâce à la F1

Publié le par Matthieu Piccon

Acronis a fait son arrivée chez Toro Rosso il y a tout juste un an. Un an après, l'entreprise spécialisée dans les solutions informatiques voit un lien direct entre son investissement et la hausse de son chiffre d'affaires.

Acronis a été fondé il y a 14 ans, soit une éternité dans le milieu du high tech. Ainsi l'entreprise a été contrainte de revoir complètement son logiciel de récupération de données pour y incorporer le cloud, qui est actuellement en pleine explosion dans le monde entier.

Mais l'une des difficultés pour Acronis est que l'entreprise s'est spécialisée sur le créneau des PME, ce qui nécessite de passer par des intermédiaires et revendeurs, dont les forces commerciales traitent alors avec le client final. Il est donc important pour l'entreprise d'avoir des relations privilégiées avec ces revendeurs, qui ont le choix entre différents fournisseurs.

John Zanni, le directeur marketing de l'entreprise, nous a ainsi expliqué en exclusivité, dans un français parfait, en quoi la F1 s'inscrit dans cette stratégie commerciale : "Nous avons déjà invité plus de 400 associés sur les Grand Prix. Nous avons fait une analyse qui montre que ceux que nous avons invité vendent plus dans les six mois suivants que ceux que nous n'avons pas invité."

La hausse de chiffre d'affaires est ainsi estimée à au moins 10%, ce qui s'explique parl e fait que les partenaires sont motivés de vendre pour une entreprise qui leur offre une expérience unique, comme la visite du garage de l'équipe pendant le week-end. Une quinzaine d'Acronis Racing week-ends ont ainsi déjà été organisés. Leur taille peut évoluer fortement, d'une trentaine d'invités sur un week-end comme Spa-Francorchamps à plus d'une centaine à Singapour, où réside le siège social de l'entreprise.

Pour une entreprise dont le chiffre d'affaires est réparti à 40% pour l'Europe, 40% pour les Etats-Unis et 20% pour l'Asie, l'empreinte mondiale de la F1 est un argument supplémentaire. Ainsi s'il est important d'être visible sur ces marchés majeurs, les marchés moins développés sont également une belle source de croissance, comme le Mexique. La F1 offre ainsi la possibilité de s'inscrire directement dans une infrastructure déjà mise en place, avec une zone d'hospitalité, qui dispense de devoir gérer la logistique comme le personnel d'accueil.

Mais les partenaires existants ne sont qu'une des cibles de l'entreprise. Le paddock est, en effet, un formidable club social où les plus aisés de nouer des contacts avec des entreprises qu'il serait beaucoup plus difficile de contacter autrement. Ainsi les représentants des autres sponsors de l'équipe italienne sont dans les mêmes loges que ceux d'Acronis, ce qui permet de présenter l'entreprise et ses produits : "On a pu entrer au sein d'entreprises où on ne pouvait pas aller auparavant. Nous ne pouvons encore rien annoncer mais nous allons le faire dans les semaines et mois à venir. La F1 nous a bien aidé."

Pour l'entreprise, investir en F1 ne devait cependant pas se limiter à un seul accord de sponsoring, avec le nombre de pass Paddock qui vont avec, mais également de nouer un partenariat technique afin de pouvoir prouver leur efficacité dans un univers aussi exigeant que la F1 : "Pour nous, c'était essentiel. Mais l'accord avec Franz Tost était que l'équipe n'utiliserait nos logiciels que si elle en avait besoin. Ca a pris un an car nous ne voulons pas qu'ils l'utilisent juste pour en parler mais bien pour répondre à un besoin précis."

Acronis est donc présent chez Toro Rosso pour le long terme, seul moyen de faire croitre sa marque et son chiffre d'affaires de manière durable.

Première bougie d'anniversaire pour Acronis chez Toro Rosso

Première bougie d'anniversaire pour Acronis chez Toro Rosso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article