La communication autour du pneu de Nico Rosberg

Publié le par Matthieu Piccon

Pirelli - Tyre Official SupplierLes essais privés de Pirelli à Bahrain se sont conclus par l'explosion d'un pneu sur la Mercedes de Nico Rosberg. L'incident a provoqué un exercice de communication délicat pour les différentes parties prenantes.

Depuis son arrivée en F1 en 2011, Pirelli se plaint de ne pas être en mesure de réaliser d'essais avec des monoplaces récentes. Une importante polémique était née lors du Grand Prix de Monaco lorsqu'il a été révélé que Mercedes avait réalisé trois jours d'essais pour le compte de Pirelli à l'issue du Grand Prix d'Espagne afin de remédier à ce manque d'essais. Les deux parties s'étaient alors retrouvées devant le tribunal de la FIA, sans que cela ne se transforme en lourdes sanctions.

Ce manque d'essais a également été la principale raison que le manufacturier italien avait mis en avant après les six explosions de pneumatiques constatés lors du week-end de Silverstone. Cela avait conduit Pirelli à modifier l'architecture même de ses pneumatiques afin que ce genre d'événements ne se reproduisent pas à l'avenir. Par conséquent, les écuries se sont mises d'accord pour réaliser quatre séances d'essais privés pendant la saison 2014 pour permettre à Pirelli de maximiser les données collectées sur des monoplaces de l'année en cours.

Etant donné le changement de réglementation technique qui va avoir lieu, la FIA et les écuries se sont également mises d'accords pour réaliser dès cette semaine une première séance d'essais à Bahrein avec des monoplaces 2013 mais avec des pneumatiques prévus pour 2014. Si toutes les écuries ont été invitées à y participer, seules Red Bull, Ferrari, Mercedes et Toro Rosso ont estimé qu'il y avait un avantage à tirer de cette séance.

Puisqu'il s'agissait d'essais privés organisés par et pour Pirelli, le mot d'ordre était de ne rien communiquer à l'extérieur. Les écuries participantes avaient ainsi interdiction de réaliser le moindre communiqué de presse ou de communiquer la moindre photo de ce qui se passait à Sakhir.

C'était sans compter sur un incident qui a marqué la dernière journée : un pneumatique de Nico Rosberg a explosé en pleine ligne droite. Cet incident aurait pu rester inconnu de tous, si le pilote n'avait pas twitté le message suivant : "Viens de faire un tête-à-queue à 320 km/h dans la ligne droite de Bahrain puisque mon pneu a explosé sans avertissement... Je vais avoir besoin d'un pantalon propre!" Evidemment lorsque les responsables de la communication de Mercedes et surtout de Pirelli s'en sont rendus compte, ils ont demandé à ce que ce twit soit immédiatement supprimé, ce qui a été fait dans les minutes qui ont suivi.

Mais le mal était fait et l'information a été reprise par l'ensemble des sites d'informations sur la F1. Cela place donc Pirelli exactement dans la position qu'elle cherchait à éviter en organisant ces essais : la sécurité de ses pneumatiques est de nouveau au coeur des discussions ! Afin de remédier à ce nouveau couac de communication, l'entreprise a décidé de publier rapidement un communiqué de presse expliquant qu'il s'agissait de prototypes, qui ne seront évidemment pas retenus pour 2014 : "Les essais pneumatiques de Bahrain concernaient un certain nombre de prototypes, qui étaient complément nouveaux en termes de structure et de composants, dans l'objectif de développer les meilleures solutions pour la saison prochaine.

Ce matin, la Mercedes de Nico Rosberg était équipée d'un de ces prototypes, qui avait été seulement testé en laboratoire et qui ne sera pas proposé de nouveau.

Par conséquent, la sécurité des pneumatiques qui seront fournis pour le prochain championnat ne sera pas remise en question.

L'accident qui est arrivé sur la voiture de Rosberg sera analysé et les résultats seront communiqués à la FIA et aux écuries."

Après Ferrari qui a demandé à Fernando Alonso de moins communiquer ses humeurs dans les médias sociaux, on peut imaginer que Mercedes mette en place la même politique. Surtout que Lewis Hamilton n'avait pas hésité à communiquer sa télémetrie sur Twitter lorsqu'il avait été en désaccord avec McLaren... Ainsi Nico Rosberg publiait en fin d'après-midi sur Twitter une photo de lui en tenue civile avec sa monoplace prête à être embarquée vers l'aéroport. Comme si de rien n'était...

Voilà qui risque de ne pas améliorer l'image très corporate dégagée par la majeure partie des parties prenantes en F1...

Commenter cet article

gopneus 28/03/2014 06:14


Les pneus sont indispensables pour ma voiture,et c'est indispensable pour moi aussi de faire le meilleur choix dans sa résistance et son prix