Lotus ne peut pas facturer PDVSA pour le poste de Pastor Maldonado

Publié le par Matthieu Piccon

En raison des incertitudes sur son avenir, Lotus ne peut pas garantir que Pastor Maldonado aura toujours un poste à Enstone la saison prochaine. Cela empêche donc la facturation auprès de son sponsor, PDVSA.

Cela fait des semaines que le rachat de Lotus par Renault est sur le devant de la scène. Pourtant les semaines passent et peu d'avancées concrètes ne semblent se dessiner, même si de plus en plus de créditeurs se font connaitre sur la scène publique. Le dernier en date a été Charles Pic à l'occasion du Grand Prix de Spa-Francorchamps.

Mais comme nous l'avions déjà souligné à l'occasion de l'intervention du pilote français, des jeux d'influence sont actuellement à l'oeuvre afin de faire passer dans la presse l'orientation souhaitée par certains. Ainsi Autosport affirme que les discussions entre le conseil d'administration de Lotus et Renault ont été très fructueuses au cours d'une réunion qui se serait déroulée ce lundi.

Or Joe Saward fait savoir que ses sources internes lui ont indiqué que la dite réunion n'avait pas encore eu lieu : "Je viens de vérifier avec mes espions dans le camps Lotus et la réunion (une téléconférence) n'a pas encore eu lieu. Il est donc remarquable qu'elle ait été très productive avant d'avoir lieu."

Les discussions qui se tiennent entre les différentes parties ont cependant un impact concret sur le fonctionnement de l'écurie : elle n'est pas en mesure de facturer à PDVSA les 50 millions de dollars prévus par contrat pour faire rouler le Vénézuélien la saison prochaine. Or ce versement est traditionnellement versé au cours de l'été précédent la saison concernée. La situation met donc encore un peu plus à mal la trésorerie de l'équipe.

En signe de reconnaissance des difficultés que crée la situation actuelle, Renault a cependant accepté de suspendre le prélevement effectué chaque mois afin de payer les pénalités de rupture du contrat de fourniture du moteur lorsque Lotus a décidé de passer de Renault à Mercedes.

Néanmoins, le Losange n'aurait pas encore déposé une offre ferme et définitive pour le rachat d'une écurie qui lui a appartenu dans le passé.

Lotus - Sans garantie sur l'avenir, Lotus ne peut pas recevoir l'argent de PDVSA

Lotus - Sans garantie sur l'avenir, Lotus ne peut pas recevoir l'argent de PDVSA

Commenter cet article