Williams veut garder Rubens Barrichello et Pastor Maldonado

Publié le par Matthieu Piccon

Williams - Rubens Barrichello, Pastor MaldonadoLa saison de Williams est l'une des plus compliquées de l'histoire de l'écurie de Grove. Pourtant, elle ne met pas en cause son duo de pilotes, Rubens Barrichello et Pastor Maldonado, qu'elle compte bien conserver pour l'an prochain.

La volonté affichée de conserver Rubens Barrichello n'est pas forcément une surprise puisque le Brésilien reste le pilote le plus expérimenté du plateau et son expérience technique ne peut qu'être qu'une grosse aide pour l'équipe.

D'autant plus que l'écurie s'apprete à vivre d'importants changements dans son organigramme technique et qu'elle va changer de motoriste à l'intersaison, avec le retour des moteurs Renault.

Pour autant, la déclaration faite par Adam Parr à nos confrères d'Autosport allant dans ce sens semble être une nouvelle pour le Pauliste, qui ne manque jamais de faire savoir ce qu'il pense : "J'aurais aimé qu'il me le dise directement. Je n'en ai toujours pas entendu parler. Je veux courir l'an prochain, je veux avoir une voiture compétitive l'an prochain. J'ai travaillé avec Williams, j'ai parlé avec Mike Coughlan à l'usine et je fais partie de l'organisation. J'espère qu'ils ont quelque chose de prévu. Mon état d'esprit est de rester en Formule 1. Donc j'espère que l'équipe va m'offrir quelque chose rapidement pour que nous restions ensemble. Dans l'idéal, j'aimerais rester ici mais j'aimerais qu'il le dise publiquement. Et s'ils sont contents avec les pilotes, ils devraient parler aux pilotes, pas à la presse."

Quant à Pastor Maldonado, il semble que le soutien apporté par le gouvernement vénézuélien via la compagnie pétrolière PDVSA soit un argument de choc pour qu'il conserve son baquet. Bien entendu, Adam Parr se refuse à l'évoquer et parle davantage des talents intrinsèques de son pilote : "J'ai toujours pensé, et les gens se sont beaucoup moqués de nous et de moi quand nous le disions, qu'il est un pilote très, très talentueux. Son palmarès en GP2 lui a apporté une place en F1 et vous pouvez voir une vitesse, de la régularité et de la maturité que les gens n'attendaient pas de lui non plus. Nous avons été en Q3 trois fois cette saison et chaque fois, il était là."

Malheureusement, ces belles performances en qualifications ne sont jamais concrétisées par des points, le pilote vénézuélien manquant souvent de rythme. A l'heure actuelle, Williams ne peut donc compter que sur les quatre petits points glanés par Rubens Barrichello. L'écurie de Sir Frank est donc la dernière des écuries avant les trois nouvelles formations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article