Williams renforce son département aérodynamique

Publié le par Matthieu Piccon

Williams - Pastor Maldonado-copie-2L'aérodynamique a été le talon d'Achille de Williams au cours de la saison 2013. Pour y remédier, l'écurie a décidé d'embaucher des ingénieurs en provenance de chez Red Bull et de Lotus.

2013 aura été une saison catastrophique pour Williams, avec seulement cinq points inscrits sur l'ensemble de la saison. Il est rapidement apparu que la monoplace dessinée à Grove souffrait de graves lacunes en termes aérodynamiques. Il était donc essentiel de renforcer l'équipe dans ce secteur.

Plutôt que de remplacer son directeur de l'aérodynamique, Jason Somerville, Claire Williams et son père ont décidé de faire venir deux seconds supplémentaires. Ainsi Dave Wheater a décidé de rejoindre la longue liste des départs de chez Lotus et va désormais prendre en charge la performance aérodynamique. Le département aérodynamique de chez Red Bull doit faire face à un nouveau départ puisque, après le départ annoncé de Peter Prodromou chez McLaren, c'est Shaun Whitehead qui quitte Milton Keynes. Il sera désormais en charge du processus de l'aérodynamique.

Pat Symonds, le nouveau directeur technique, a ainsi déclaré : "Ces deux nominations démontrent notre engagement d'améliorer le processus de développement aérodynamique tout en nous concentrant sur l'application de ce développement en véritable performance sur piste. Dave et Shaun vont apporter à notre équipe beaucoup d'expérience et je leur souhaite la bienvenue à Grove. Je m'attends à ce qu'ils apportent une importante contribution à notre compétitivité renouvellée sur laquelle nous travaillons tous très forts. Avec Dave et Shaun parmi nous, sous la direction de Jason, nous sommes bien positionnés pour nous améliorer dans ce secteur important et soutenir le développement de la FW36 lors de ce qui s'annonce comme une année excitante pour le sport en 2014."

Avec des arrivées si tardives, les deux hommes auront peu d'impact sur la première phase de développement puisque la monoplace 2014 est quasiment définitivement figée pour permettre les essais de janvier. Par contre, ils seront une pièce maitresse pour assurer le crucial développement de cours de saison.

Commenter cet article