Willi Webber a refusé une offre de Virgin pour Nico Hülkenberg

Publié le par Matthieu Piccon

Williams - Nico Hulkenberg (2)La tendance lourde de l'intersaison aura été les pilotes payants. Si Nicolas Todt a été le premier à le regretter publiquement (malgré la signature de Pastor Maldonado chez Williams), d'autres l'ont emboité le pas. Ainsi Willi Webber, l'agent de Nico Hülkenberg, affirme avoir refusé une offre de Virgin pour son protégé.

Ainsi quand Williams a fait savoir sa décision de ne pas renouveler le contrat du pilote allemand, celui-ci s'est retrouvé sans beaucoup d'opportunités à part les nouvelles écuries ou un rôle de troisième pilote.

Pour son manager, cette dernière solution est encore la meilleure solution plutôt que d'être dans une monoplace beaucoup moins performante que le reste du plateau : "Il faut lui faut une écurie du niveau de Williams, où il pourra trouver développer sa connaissance technique. Dans une petite écurie, quelqu'un comme Nico, qui a déjà une saison de Formule 1, ne peut plus apprendre grand chose. L'offre de Virgin était sur la table, ce qui nous a fait plaisir, mais avoir deux Allemands dans l'équipe avec Timo Glock, qui connait déjà bien les lieux, était un risque trop important."

D'autant plus qu'il y a fort à parier que l'écurie britannique demandait le versement d'une contribution financière pour s'adjoindre les services du poleman au Brésil puisque Jérôme d'Ambrosio, qui a fini par récupérer ce baquet, devra s'acquiter d'une somme de cinq millions d'euros en 2011. Willi Weber, qui a été l'agent des frères Schumacher, refuse de céder à cette pratique pour quelqu'un de la trempe d'Hülkenberg : "La Formule 1 doit faire attention à ne pas créer une catégorie à deux vitesses avec 14 vrais pilotes et 10 pilotes payants sur la grille. Lorsque les équipes ne peuvent compter que sur des pilotes payants pour sortir la tête de l'eau, il y a quelqu'un chose de mauvais. C'est pourquoi je refuse de payer pour trouver un volant à Nico. Lorsque tu fais ça une fois, tu devras toujours payer. Et la seconde fois est encore plus chère. Et cela ne s'arrête jamais. Cela détruit ta réputation très rapidement. Le jeune est trop bon pour devoir payer pour conduire."

S'il se refuse à toute déclaration tant que rien d'officiel n'est déclaré, Force India est la dernière chance d'Hülkenberg de trouver un volant en course la saison prochaine. Si Paul di Resta devait le coiffer au poteau, il ne lui resterait plus qu'à se contenter d'un poste de troisième pilote au sein de l'écurie de Vijay Mallya ou au sein de Mercedes GP. Mais avec des pilotes de la trempe de Michael Schumacher et de Nico Rosberg, il est peu probable qu'il puisse effectuer beaucoup d'essais du vendredi...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article