Whyte & Mackay crée un whisky au nom des pilotes Force India

Publié le par Matthieu Piccon

Force India - Adrian Sutil, Paul di Resta, Vitantonio LiuzzLorsqu'elles décident d'investir dans le sponsoring, les entreprises veulent associer leur marque le plus possible avec les pilotes et écuries qu'elles soutiennent. Quoi de mieux pour atteindre cet objectif que de créer un produit qui porte le nom du dit pilote et qui, en plus, est fait à son image ?

C'est ce qu'à réaliser la marque de whisky Whyte & Mackay en créant trois whiskys au nom des trois pilotes Force India, dont elle est l'un des prinicpaux soutiens financiers. Il faut dire que la marque de whisky et l'écurie ont le même propriétaire : Vijay Mallya !

Il est ainsi intéressant de noter que Paul di Resta, le troisième pilote de l'écurie, est au coeur de ce dispositif alors que, généralement, les sponsors préfèrent communiquer sur les deux pilotes de course. Le fait qu'il soit écossais, pays du whisky par excellence, n'est évidemment pas un hasard. Ni que cette gamme complète ait été dévoilée à l'occasion du Grand-Prix d'Angleterre.

Whyte & Mackay a ainsi demandé à un de ses experts, Richard Paterson, d'expliquer comment il avait conçu les trois whiskies en fonction de la personnalié de chacun des pilotes. Ainsi pour Paul di Resta, le whisky est "un peu timide au nez mais qui cache une explosion en bouche grâce aux malts des Highlands que j'ai utilisé, ce qui lui donne de la force et de la consistence." Pour Adrian Sutil, le maitre a voulu allier le côté méticuleux du pilote de course avec ses talents de pianiste. C'est pourquoi il a tout de suite pensé à "associer des whiskies de plus de 25 ans d'âge, distillés dans quatre régions écossaises différentes. Même s'il est d'une grande complexité, une grande harmonie domine qui flatte le palais." Evidemment, il était délicat de faire un malt élaboré pour refleter la personnalité d'un flamboyant italien. C'est pourquoi le Vitantonio Liuzzi est fait pour être consommé sur le moment et non pour être conservé sur une longue période.

Puisque Johnnie Walker est sponsor de McLaren, à quand le whisky Jenson Button ou Lewis Hamilton ? Le positionnement marketing serait ainsi tout trouver et la McLarenmania actuelle en Angleterre assurerait quasiment le succès de tels produits.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article