Vodafone fait gagner un espace publicitaire sur la MP4-25

Publié le par Matthieu Piccon

McLaren---deux-voitures-XTB.jpgPour une écurie 100% britannique avec deux pilotes britanniques champions du monde en titre, le Grand-Prix d'Angleterre est forcément très important. C'est la raison pour laquelle McLaren multiplie à cette occasion les initiatives à l'aide de ses nombreux partenaires.
 
Après la chaîne hotelière Hilton qui a lancé un question/réponse avec Lewis Hamilton, c'est au tour du sponsor-titre de l'équipe, Vodafone, de mettre en place un jeu associé à l'écurie. L'enjeu n'est pas ordinaire puisque l'opérateur téléphonique offre l'opportunité à la PME gagante du jeu de voir son logo apposé sur les MP4-25 de Jenson Button et de Lewis Hamilton lors du Grand-Prix d'Angleterre, qui se déroule le 11 juillet prochain.
 
Vodafone souligne ainsi que l'entreprise gagnante sera alors exposée à des centaines de millions de téléspectateurs de par  le monde. Le vainqueur recevra également deux places en tribune et une visite exclusive du garage de l'écurie pendant le week-end de course.
 
Nous pouvons donc constater qu'en ces temps de crise économique généralisée, la mode est aux partenariats permettant d'accroitre directement le chiffre d'affaires des parties présentes ainsi qu'aux plate-formes de sponsoring. C'est exactement la stratégie adoptée par le fonds d'investissement Genii lorsqu'il a racheté 75% de Renault F1 mais également de Sauber lorsque l'écurie suisse a lancé son Club One lors du dernier Grand-Prix du Canada.
 
En parallèle de cette offre spécifique liée à la course de Silverstone, Vodafone vient de lancer une vaste campagne virale se nommant "Pouvoir pour vous" où nous pouvons voir Lewis Hamilton et Jenson Button devoir assembler leur monoplace. L'objectif est alors de montrer l'importance des hommes de l'ombre dans les performances des deux champions. Heureusement, en les appelant par téléphone, ils arrivent à assembler complétement leur voiture :
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article