Virgin signe un accord avec CNBC

Publié le par Matthieu Piccon

Virgin---Timo-Glock--CNBC.jpgLes chaînes de télévision américaines aiment décidément la Formule Un : après CNN chez Lotus Racing l'an passé, la chaîne d'information financière CNBC a décidé d'investir aux côtés de Virgin Racing.

Le logo de la chaîne d'Englewood Cliffs va donc faire une apparition remarquée sur les monoplaces de Timo Glock et de Jérôme d'Ambrosio puisqu'il sera présent sur l'aileron avant et à l'arrière des radiateurs. Il fera également son apparition sur les combinaisons des pilotes ainsi que dans les zones de réception de l'écurie.

Mais comme il est d'usage en ces temps de crise économique majeure, l'efficacité et les applications commerciales sont le point d'orgue de cet accord. Ainsi Mick Buckley, le PDG de CNBC, affirme "voir de nombreuses opportunités intéressantes tant marketing que commerciales issue de notre association avec Maurssia Virgin Racing Team."

L'aspect commercial va prendre deux aspects : le premier prendra la forme de création de rencontre business-to-business dans les paddocks aux quatre coins du monde. Ainsi les partenaires actuels et à venir de l'écurie pourront bénéficier de l'audience mondiale de la chaîne et de son site internet, CNBC.com. Si la nature de ces avantages n'est pas détaillée, il est raisonnable d'imaginer que cela pourra prendre la forme de réductions accordées sur la diffusion de publicités sur la chaîne.

Le second volet va voir la chaîne réaliser de nombreux reportages sur l'écurie, qui vont porter tant sur l'écurie, la technologie utilisée que sur les principales problématiques qui occupent la Formule 1. Cela sera donc l'occasion d'accroitre significativement la diffusion d'images de l'écurie et donc de ses sponsors, comme l'évoque Andy Webb, le PDG de l'écurie : "CNBC n'a pas besoin d'être présenté en tant que référence du business international et des informations financières et cette association à plusieurs facettes va offrir à l'équipe et à ses partenaires une opportunité enviable de développement commercial."

Publié dans Marussia, Virgin, Media, CNBC

Commenter cet article