Virgin pourrait être dissoute

Publié le par Matthieu Piccon

Virgin - Jérôme d'Ambrosio-copie-1Les écuries de F1 nous ont habitué aux plus grandes péripéties judiciaires ces dernières années mais Virgin apporte une nouvelle innovation : la menace de dissolution par les autorités britanniques !

La menace, révélée par The Independent, vient directement de la chambre de commerce du Royaume-Uni (Commerce House) parce que la compagnie-mère de l'écurie, Manor Holdco, n'a pas publié ses comptes 2010. Outre l'écurie en tant que telle, les dirigeants de la banque d'investissement Lloyds sont également dans le viseur du régulateur. En effet, LDC était entrée au capital de l'écurie avant que Virgin ne signe son contrat de sponsoring.

Or depuis Marussia est également entrée au capital de l'écurie (ce qui va conduire au changement de nom à partir de l'an prochain) mais la nouvelle participation de LDC est inconnue. Nous savons que LDC est en position minoritaire au sein du capital, même si elle a conservé deux administrateurs (son directeur général Darryl Eales et le directeur de la branche de Manchester, Carl Wormald) sur les six que compte le conseil d'administration.

Comme aucun compte n'a été publié à la date prévue du 28 juillet dernier, la Commerce House a envoyé le 25 octobre dernier une note de dissolution adressé aux administrateurs venus de LDC mais également à John Booth, le team principal de l'écurie, et à Andy Webb, le directeur général pour le Royaume-Uni de Marussia. En réponse, ceux-ci se sont engagés à se mettre en conformité dans les quatre semaines à venir. Cela signifie donc que l'échéance est fixée au 23 novembre. La Commerce House a donc déclaré : "S'ils ont promis de déposer le document et qu'ils ne le font pas, cela ira en procès. Ils iront donc devant les tribunaux et s'ils ne sont pas à jours, ils pourront fermer l'entreprise. Ils ont donc vraiment jusqu'à mercredi."

Cela aurait donc un impact direct sur Virgin puisque Manor Holdco est propriétaire de la marque Manor Grand Prix Racing Ltd, qui est signataire des Accords Concorde, ce qui lui permet d'être sur la grille de F1. Si la situation devrait se régler rapidement (à part si l'entreprise a de véritables raisons de ne pas publier ses comptes...), sous peine de disparaitre pour des raisons administratives.

Publié dans Marussia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article