Virgin accueille Antler pour Singapour

Publié le par Matthieu Piccon

Virgin---Lucas-di-Grassi-Antler.jpgLes écuries de Formule 1 parcourent le monde entier au cours de la saison. Leurs personnels ont donc besoin de pouvoir compter sur la fiabilité de leurs baggages.

C'est l'une des raisons qui a poussé Virgin a annoncé aujourd'hui que le logo du bagagiste Antler serait présent sur ses monoplaces pour l'épreuve de Singapour et qu'il deviendrait un partenaire de l'écurie à part entière en 2011.

La présence pour la seule épreuve singapourienne sur les flancs des VR-01 de Timo Glock et de Lucas di Grassi peut sonner comme un cadeau de bienvenue pour Antler puisque le baggagiste britannique n'a certainement pas eu le temps de développer d'ores et déjà la gamme de produits destinés à l'écurie. Il va donc pouvoir s'offrir une visibilité mondiale pour une des épreuves les plus courrues par les sponsors, de par sa position géographique stratégique et sa place à part en tant que seule épreuve disputée intégralement de nuit (celle d'Abu Dhabi commence de jour et se termine de nuit).

Graeme Lowdon, le PDG de Virgin Racing, se réjouit donc de pouvoir compter sur un nouveau partenaire : "Nous sommes ravis d'accueillir Antler dans notre portefeuille de partenaires. Nous continuons à développer tous les aspects de notre équipe, tant techniques qu'opérationnels. La performance de la voiture reste notre objectif premier, améliorer tous les aspects opérationnels, tels que tous nos voyages, est très important."

Le communiqué diffusé par l'écurie souligne ainsi que les challenges que doivent surmonter les ingénieurs de Virgin Racing sont souvent les mêmes que ceux que rencontrent leurs homologues d'Antler : dessiner et produire le meilleur produit possible en minimisant le poids sans pourtant compromettre la performance. Espérons que la monoplace de la saison prochaine sera en mesure de lui faire quitter le fonds de grille où sont englués les pilotes actuels, Timo Glock et Lucas di Grassi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article