Vijay Mallya ne prend pas la Formule 1 pour un passe-temps

Publié le par Matthieu Piccon

Force India - Vijay MallyaVijay Mallya a racheté en 2007 à Spyker l'écurie qui porte désormais le nom de Force India. Si l'écurie de Silverstone n'a pas encore connu les joies de la victoire, voire du podium, elle n'en demeure pas une activité économique à part entière pour l'homme d'affaires indien, qui ne la considère pas du tout comme un passe-temps.

C'est ce qu'il a déclaré à la BBC de la manière suivante : "La F1 et le cricket font partie de nos outils de promotions et sont des sports qui non seulement m'intéressent mais qui intéressent énormément l'Inde. Vous ne pouvez pas dire que détenir des équipes sportives fait oublier les entreprises qui produisent le cash nécessaire."

On retrouve là le modèle adopté par Red Bull pour son programme d'investissements dans les sports automobiles en général et en Formule 1 en particulier : l'entreprise autrichienne tâche toujours de mettre en avant sa boisson, l'activité qui lui permet de faire vivre ses animations promotionnelles aux quatre coins du globe.

Dans la même logique, Vijay Mallya utilise Force India pour mettre en valeur ses entreprises, dont les marques emblématiques sont Kingfisher et Whyte & Mackay. Celles-ci disposent d'un emplacement de choix sur ses monoplaces, ce qui n'a pas été sans poser des problèmes lors du rachat de l'écurie. "Vous voilà en contact avec une jeune démographie, de nouveaux consommateurs qui entrent dans mon industrie, qui vont avoir 21 ans et qui vont avoir l'âge légal pour boire. Ces mêmes personnes vont regarder le cricket, vont entrer dans le secteur consumériste de l'Inde et les marques vont regarder de plus en plus près à ce secteur de consommateurs en constante augmentation."

Ce qui est valable pour son équipe de cricket, l'est tout autant pour la Formule 1. Cela d'autant plus que l'Inde va accueillir le premier Grand-Prix de son histoire le 30 octobre prochain. S'il a décliné les services de Narain Karthikeyan qui a depuis rejoint les rangs d'HRT, il devrait annoncer "dans les tous prochains jours" son duo de pilotes pour 2011. Mais avant "il y a certain nombre de problèmes légaux à résoudre." On peut penser qu'il parle là du contrat de Vitantonio Liuzzi qui devra être cassé pour faire la place à Paul di Resta, voire à Nico Hülkenberg

Mais espérons qu'il gère mieux ses autres entreprises que son écurie de Formule 1 puisque celle-ci a été récemment épinglée comme l'un des plus mauvais payeurs du plateau et a enregistré une perte de 40 millions de livres sterling en 2009.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article