Verra-t-on les Marussia en Australie ?

Publié le par Matthieu Piccon

Marussia - Max Chilton-copie-1Marussia n'a toujours pas signé les Accords Concorde avec Bernie Ecclestone. Or, sans eux, l'écurie pourrait ne pas être autorisée à apparaitre sur les images produites par la FOM.

Les Accords Concorde sont essentiels dans le fonctionnement de la Formule 1 puisque ce sont les accords qui régissent la répartition des bénéfices réalisés par la Formule 1 entre les équipes et les actionnaires. Les précédents accords portaient sur la période 2009 - 2012 et la saison 2012 a été marquée par d'intenses négociations afin de trouver un accord sur 2013 - 2020.

A l'heure actuelle, Marussia n'a pas encore signé un accord définitif avec Bernie Ecclestone, comme l'a confirmé John Booth, le directeur de l'équipe, l'a reconnu auprès d'ESPN : "Nous sommes en discussions avancées avec le détenteur des droits commerciaux mais, au jour d'aujourd'hui, nous n'avons pas un accord signé avec eux. On se rapproche. Rien n'est signé mais on se rapproche."

Outre la seule répartition des bénéfices, la signature des Accords Concorde permet également d'apparaitre à la télévision, dont toutes les images sont produites par la FOM (à l'exception de Monaco où Télé Monte Carlo s'en charge). Donc sans accord, les monoplaces de Jules Bianchi et de Max Chilton pourraient donc être volontairement évitées par les caméras de la FOM. Cependant, John Booth ne se veut pas alarmiste sur le sujet : "Non (ce n'est pas vital pour Marussia avant l'Australie). C'est vital pour Bernie puisqu'il ne sera pas autorisé à nous filmer sans cela."

Une telle déclaration est quelque peu étonnante puisque la télévision est l'un des principaux outils de communication des écuries, dont la valorisation est utilisée dans les négociations avec leurs sponsors. On peut ainsi se rappeler des saisons 2003 à 2005 lorsque les qualifications se disputaient avec un seul pilote en piste (et donc à l'image) pour maximiser le temps d'audience pour chacune des écuries...

Néanmoins, il ne faut pas non plus oublier que même avec les Accords Concorde les écuries ne sont pas non plus garanties d'apparaitre à toutes les séances. Ainsi lors des qualifications de Bahreïn l'an passé, aucune image des Sahara Force India n'avait été diffusée en réaction à la décision de l'écurie de ne pas être présente lors de la seconde séance d'essais du vendredi afin de permettre à tous ses mécaniciens d'être rentrés à l'hôtel avant la tombée de la nuit.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article