Valence et Barcelone pourraient alterner

Publié le par Matthieu Piccon

Lotus-Renault-GP---drapeau-espagnol.JPGValence a clairement indiqué que la F1 représentait un coût trop importante pour ses finances publiques. La ville méditerranéenne tente de renégocier son contrat de sept ans signé avec Bernie Ecclestone. La solution pourrait être identique à celle adoptée en Allemagne, à savoir une alternance avec Barcelone. Bernie Ecclestone y semble favorable.

Si l'Espagne a pu obtenir deux épreuves alors qu'elle a longtemps un pays exclusivement dédié à la moto, c'est qu'un de ses représentants, Fernando Alonso, tenait le haut de l'affiche. La croissance économique et le boom de l'immobilier a donné des ailes à des villes qui se revaient en haut de l'affiche avant que le mythe d'Icare ne se révèle une nouvelle fois vrai.

Le Financial Times rapporte aujourd'hui les propos de celui qui détient toutes les clés de la F1 : "Ce dont nous avons parlé est que Barcelone souhaiterait alterner avec eux. C'est peut-être une bonne chose. C'est peut-être ce qu'il faut faire." La recette a fonctionné outre-Rhin lorsque le premier départ en retraite de Michael Schumacher avait laissé un grand vide dans le coeur des Allemands. C'est la même stratégie qui pourrait permettre à la France de faire son retour au calendrier, grâce à une association avec le Grand-Prix de Belgique. Si Bernie Ecclestone est favorable à une telle situation, c'est que cela lui permet de continuer son expansion géographique vers de nouveaux horizons, aux poches beaucoup plus remplies que celles de la Vieille Europe.

Il faut dire que Valence est dans une situation plus que délicate puisque l'agence de notation Moody's a dégradé l'an passé sa dette au rang d'obligation pourrie après l'échec de son émission d'obligations d'une valeur de 1,8 milliard d'euros. Signe que les choses ne vont pas dans le bon sens pour une agglomération qui ploit sous une dette de 20,5 milliards d'euros, elle a été dans l'obligation, en début de mois, de n'honorer un remboursement de 123 millions d'euros contracté auprès de la Deutsche Bank qu'avec une semaine de retard. Le seul recours qu'elle a eu pour verser une telle somme a été de s'en remettre au gouvernement central espagnol.

Où la F1 va-t-elle planter son drapeau en Espagne ?

Où la F1 va-t-elle planter son drapeau en Espagne ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article