Un économiste apporte des chiffres au secours d'Austin et de la F1

Publié le par Matthieu Piccon

Austin - Circuit of the americasAlors que la polémique ne cesse de croitre aux Etats-Unis autour des financements publics apportés au circuit d'Austin, un économiste reconnu, Angelos Angelou, apporte des mesures chiffrées de l'impact que peut avoir une course de F1 sur une économie locale. Le moins que l'on puisse dire est que les résultats sont plus que positifs.

Ainsi l'économiste apporte sa pierre à l'édifice des défenseurs de ce projet avec un article détaillé dans Statesman.com.

Pour commencer, il estime que les 300 millions de dollars de revenus dégagés par un tel événement sont sous-estimés puisque cela ne comprend pas les retombées économiques de la construction du circuit en tant que tel. Or le chantier emploie actuellement 1.300 ouvriers, ce qui ne peut qu'être un plus indéniable pour l'économie de la région. De plus, un circuit nécessite d'avoir des employés pour s'en occuper tout au long, ce qui va donc se traduire par la création de nombreux emplois permanents et temporaires lors des gros événements.

Il revient également sur l'argumentaire défendu par le sénateur Dan Patrick lorsque le Sénat du Texas avait refusé de verser 25 millions de dollars d'aides publiques aux organisateurs. Il rappelle ainsi que cette somme, si importante qu'elle paraisse, ne serait pas tirée directement du budget de l'Etat mais d'un fonds spécifique mis en place par l'Etat, Major Events Trust Fund. Celui-ci a pour objectif d'aider les différents organisateurs à obtenir de la trésorerie nécessaire dans la phase préliminaire de l'événement. Il a ainsi aider à obtenir des événements majeurs aux Etats-Unis tels que le Super Bowl, la finale du championnat universitaire de basketball ainsi que le All-Star Game de NBA.

Néanmoins, cette somme est largement compensée par les revenus supplémentaires sous formes de taxes liées à la vente de boissons alcoolisées, nuits d'hôtels, locations de voitures et autres repas au restaurant. Selon ses estimations, Angelos Angelou estime ainsi que les revenus atteindraient près de 30 millions de dollars en taxes, ce qui exéderait donc la dépense engagée par l'Etat. Au sujet des ventes de boissons alcoolisées, il est relativement amusant pour un Européen de noter un article de réponse de la part de l'ancien juge du comté, Bill Aleshire : les 250 dollars de ventes d'alcool par visiteur ne prennent pas en compte les frais de prison pour ceux qui seront contrôlés avec de l'alcool dans le sang alors qu'ils conduisent...

Angelos Angelou rappelle également une étude publiée par le très sérieux Financial Times en 2008 selon laquelle les 250 millions de dollars engagés par les différents gouvernements de par le monde pour accueillir une course de F1 se sont traduits par des recettes de 1,52 milliard de dollars pour l'économie locale. Il est possible que la crise financière ait pu réduire ce taux de retour sur investissement impressionnant de 533% par course. Néanmoins, même avec un taux divisé par cinq (soit tout de même plus de 100%), peu d'investissements publics peuvent s'enorgueillir d'un tel retour sur investissement...

Publié dans Circuits, Austin, Etats-Unis, COTA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article