TF1 réaffirme son engagement en Formule 1

Publié le par Matthieu Piccon

Brawn GP - Rubens Barrichello, Jenson ButtonA la fin novembre, Les Echos avançaient que TF1 serait sur le point de ne pas renouveler son contrat avec la F1, la jugeant trop coûteuse en regard des recettes publicitaires qu'elle pouvait en tirer. Aujourd'hui, Noël Carles, le producteur de la F1 pour la première chaîne française, a déclaré à nos confrères d'Auto Hebdo que "TF1 renégociera les droits avec Bernie Ecclestone en temps voulu."

Par contre, il est intéressant de noter sa justification de cette volonté de poursuivre en Formule 1 : "Cette année à été très bonne puisque, à 100 000 téléspectateurs près, nous avons réalisé les mêmes audiences qu’en 2009 alors que cette année a été marquée par la Coupe du Monde de football et un grand Tour de France !"

Nous avions déjà présenté lors de l'annonce des Echos qu'il y avait très peu de chances que TF1 abandonne le rendez-vous dominical au profit d'un concurrent. Par contre, je ne comprends pas en quoi les chiffres avancés constituent une prouesse et ce pour plusieurs raisons.

En effet, le référentiel n'est pas du tout le même puisque le championnat 2010 comptait 19 épreuves contre seulement 17 un an plus tôt (retour du Canada et arrivée de la Corée). Cela signifie donc que TF1 a enregistré 100.000 spectateurs de moins avec deux épreuves de plus.

Sans oublier que la finale du championnat, à Abu Dhabi, aura été beaucoup plus suivie en 2010 qu'en 2009 pour la simple et bonne raison que l'attribution du titre de champion du monde s'y est déroulée. TF1 s'était alors félicitée d'avoir atteint une moyenne de 4,4 millions de téléspectateurs pendant l'épreuve (avec un pic à 5,6 millions) alors que sa moyenne tourne davantage autour de 3 millions sur la saison.

Quant aux justifications des autres événements, elles ne sont guère plus probantes. Ainsi le Tour de France  s'étendait certes du 3 au 25 juillet mais il n'y a eu que deux épreuves pendant cet intervalle, dont une le dernier jour. Or Alberto Contador était assuré de sa victoire depuis la veille et les téléspectateurs ne tournent vers leur téléviseur qu'à l'approche des Champs-Elysées, ce qui laisse à la Formule 1 le temps de se terminer.

De même, le Grand-Prix d'Angleterre se disputait certes le jour de la finale du Mondial mais pas à la même heure : les amateurs de sports ont eu tout le loisir de regarder la course dans l'après-midi avant de se tourner vers le match en début de soirée.

Si nous restons d'accord avec la conclusion (TF1 voudra conserver la F1), les raisons avancées semblent bien peu convaincantes...

Publié dans Media, TF1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article