Team Lotus accueille Caterham et General Electric

Publié le par Matthieu Piccon

Team-Lotus---Caterham--GE.jpgDans son porte-feuille de marques, Tony Fernandes a tranché : exit la marque de boisson énergétique EQ8, place au constructeur automobile Caterham. Par contre, l'écurie de l'homme d'affaires reçoit un soutien extérieur puisque General Electric va faire son apparition lors du prochain Grand-Prix de Silverstone.

Ses changements ont été rendus publiques lors des essais en ligne droite organisés par l'écurie avec Karun Chandhok comme pilote-essayeur.

L'arrivée de Caterham sur les radiateurs des monoplaces de Jarno Trulli et Heikki Kovalainen est tout sauf une surprise puisque Tony Fernandes en a fait l'acquisition en avril dernier. Depuis, il a déjà mené le changement de nom officiel de son écurie de GP2, qui s'appelle désormais Caterham Team AirAsia. Même si sa victoire dans le procès qui l'opposait à Lotus Cars ne l'oblige en rien à un changement de nom, il se pourrait qu'un tel changement partiel (avec, par exemple, une juxtaposition des noms Team Lotus et Caterham) ait lieu à l'intersaison, afin de renforcer la communication autour du tout petit constructeur britannique.

Ansar Ali, le directeur général de Caterham, déclare ainsi : "Il s'agit d'une occasion monumentale pour Caterham Cars. Nous sommes un constructeur de niche sur le marché des voitures sportives et, pourtant, nous sommes désormais un des partenaires clés d'une écurie de Formule Un à l'avenir très prometteur. Le rachat de Caterham a été le signe d'une nouvelle ère très intéressante pour l'entreprise en termes de développement de la légendaire Seven. Mais d'un point de vue de la visibilité mondiale de la marque Caterham, il n'y a guère mieux que la Formule Un. Caterham a une longue et prestigieuse historie en sports automobiles mais là, nous allons pouvoir être exposés à une audience véritablement mondiale et être aux côtés de constructeurs majeurs, comme Ferrari, McLaren et Mercedes-Benz."

Quant à l'arrivée de General Electric, elle est particulièrement liée aux relations existantes entre la compagnie aérienne de Tony Fernandes et le constructeur de moteurs d'avions, comme le déclare le PDG du conglomérat américain : "Nous sommes ravis de sponsoriser Team Lotus et de continuer notre relation avec Tony Fernandes. Nous avons travaillé avec Tony depuis des années et nous connaissons son engagement dans l'aviation. L'attrait mondial et la popularité de la Fomule 1 offre une opportunité unique pour GE et nous attendons encore de grandes choses de la part de Tony alors que nous allons fair partir de son équipe."

Cette annonce a ainsi été faite dans le contexte de la commande géante réalisée par AirAsia de 200 Airbus A320 NEO, motorisés par le joint-venture CFM, détenu par General Electric avec le français Safran. Etant donnée la place significative occupée sur les monoplaces (prise d'air au-dessus des pilotes, au-dessus des jambes des pilotes, ailerons avant et arrières), l'accord pourrait être une petite contrepartie de l'accord qui permet à CFM de totalement rattraper son retard pris sur son concurrent, Pratt & Whitney.

Il s'agit également d'un signe extérieur de la collaboration mise en place entre les deux structures, comme le décrit Tony Fernandes : "Nous sommes déjà en train d'explorer un certain nombre d'initiatives qui vont donner vie à la relation entre GE et Team Lotus à travers le spectre des intérêts de GE : de la future électrification des voitures, de la science des matérieux, des processus de design et les compétences d'ingénierie à la mise en avant des capacités de classe mondiale de GE en matière d'e-infrastructures auprès des entreprises du monde entier et les communautés gouvernementales, tant sur et en dehors des marchés de la course automobile."

Commenter cet article