Tarek Obaid devient partenaire de Renault

Publié le par Matthieu Piccon

Renault---Tarek-E.-Obaid--Gerard-Lopez.jpgMonaco est traditionnellement l'occasion de célébrer les accords les plus glamours de la saison. Pour Renault, il s'agit surtout de concrétiser lors de la plus glamour des épreuves des négociations qui doivent être en cours depuis quelques semaines déjà. Hier, elle annonçait avoir signé un accord de sponsoring avec Trina Solar, qui va désormais orner le museau des R30 de Robert Kubica et Vitaly Petrov.

Aujourd'hui, c'est un nouveau partenaire qu'elle accueille en son sein en la personne de Tarek Obaid. Pour parvenir à cet accord, Gerard Lopez, le dirigeant de Genii Capital, a su faire profiter à l'écurie dont il a racheté la majorité du capital de ses réseaux puisque Tarek Obaid est un de ses amis personnels de longue date. Cet homme d'affaires d'origine saoudienne est, entre autres investissement à l'origine de PetroSaudi, qui exploite gaz et pétrole depuis Al Khobar, sur la côte saoudienne de la mer Rouge.

Si la nature exacte de l'accord entre les deux partenaires n'est pas explicitée, on peut se douter qu'Obaid a vocation a devenir un actionnaire de l'écurie puisqu'il déclare vouloir s'investir en Formule 1 sur le long terme : "J’ai l’intention d’être un allié du Renault F1 Team pour de nombreuses années. Nous allons concentrer tous nos efforts et nos ressources pour ramener ce grand symbole de l’industrie française aux avant-postes de la Formule 1."

Si les ambitions sont claires, les moyens le sont beaucoup moins. Gerard Lopez se borne ainsi à saluer l'expérience de son ami et nouveau partenaire : "La vaste expérience de Tarek en termes d’identification et de réalisation d’opportunités d’investissements stratégiques sera crucial pour nous au moment où la marque Renault F1 Team est en pleine expansion et ce, surtout au Moyen-Orient." Tarek Obaid pourrait donc jouer le même rôle qu'occupe Mansour Ojjeh chez McLaren, à savoir un actionnaire disposant d'une importante fortune personnelle et faire profiter l'écurie de son carnet d'adresse pour attirer de nouveaux sponsors.

C'est là tout le sens de la stratégie de l'investissement de Genii Capital depuis son arrivée en Formule 1 : se servir de ce sport comme d'une plateforme pour favoriser ses affaires dans d'autres secteurs d'activités. En plus, si les résultats sont à l'hauteur, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article