Sotchi change encore de président

Publié le par Matthieu Piccon

Formula-Sochi---Bernie-Ecclestone--Sergey-Vorobyev.jpgAu milieu de la crise russo-ukrainienne sur l'avenir de la Crimée, des changements ont également lieu à Sotchi puisque Sergey Vorobyev prend la direction du circuit en construction en lieu et place d'Oleg Zabara.

Ce n'est pas la première fois qu'un changement d'organigramme a lieu dans la ville d'accueil des derniers Jeux Olympiques d'hiver puisqu'un premier chambardement avait eu lieu en mai 2012 lorsque les préparatifs liés aux JO semblaient compromettre l'avenir de l'épreuve.

Dans la dernière ligne droite et au moment où la Russie veut réaffirmer sa puissance sur la scène internationale, il est hors de question que les infrastructures du circuit ne soient pas terminées en temps et en heures.

Pour autant, les autorités locales n'ont pas voulu charger Oleg Zabara, dont le travail a été reconnu et qui a été réaffecté à d'autres projets. Il s'agit surtout d'une promotion pour Sergey Vorobyev puisqu'il est présent dans le projet depuis de nombreuses années, d'abord en tant que directeur commercial, puis en tant que président adjoint d'Omega, la structure responsable de l'organisation de l'épreuve.

Richard Cregan, l'ancien président du Grand Prix d'Abu Dhabi, agit toujours en tant que consultant de luxe pour la tenue de la première épreuve sur le sol russe. Il a ainsi déclaré : "Oleg a fait du très bon travail en construisant une équipe de professionnels et une bonne réputation pour le projet. Il est important de noter que Sergey Vorobyev est impliqué dans l'organisation du Grand Prix de Russie depuis plusieurs années. Il a coopéré avec la FOM, il est très impliqué dans les détails des processus de travail et il est très bien connecté avec des personnalités clés de l'industrie automobile et des sports automobiles. L'équipe et l'administration lui soutiennent. Le plan de succession est bien préparéet et il n'y a aucun doute qu'il va réussir."

Par ailleurs, il a été confirmé que la première édition du Grand Prix de Russie se ferait de jour, contrairement aux déclarations précédentes qui voulaient que la course se déroule de nuit. Même si les organisateurs n'ont pas voulu le reconnaitre, il est fort probable que cela prendrait trop de temps d'installer l'ensemble des installations nécessaires pour éclairer tout le circuit. Ils ont donc préféré se concentrer sur la fin des travaux nécessaires à la bonne tenue de l'épreuve, aux conditions imposées par la FIA.

Commenter cet article