Silverstone veut également l'argent de la loterie

Publié le par Matthieu Piccon

Silverstone - inauguration Wing

Silverstone est l'un des seuls circuits du calendrier à ne recevoir aucune subvention gouvernementale. Son propriétaire, le BRDC, souhaiterait donc avoir accès aux fonds de la loterie nationale, qui financent en partie les équipes olympiques britanniques.

Après l'échec retentissant lors des Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996 (une seule médaille d'or), la Grande-Bretagne s'était donnée les moyens de briller au plus haut niveau. C'est pourquoi elle avait décidé d'accorder une partie des fonds tirés de la loterie nationale au financement de ses équipes olympiques. Cette logique a évidemment atteint son paroxysme pour "ses" Jeux à Londres puisque près de 340 millions d'euros ont été injectés dans Team GB.

Dans ce contexte, certains se sentent clairement mis à l'écart, en tête desquels les sports mécaniques. Alors qu'ils constituent une véritable industrie, qui pèse près de six milliards d'euros et emploie plus de 40.000 personnes, ils ne sont pas du tout inclus dans ce plan de soutien massif aux sports de haut niveau. Cette situation a de quoi contrarier ses dirigeants, en tête desquels Derek Warwick, le nouveau président du BRDC, l'association des pilotes britanniques.

Celui-ci a ainsi déclaré à Sky Sports : "Avec Bernie Ecclestone, vous ne pouvez jamais être sûr de rien mais nous avons bien un contrat de 17 ans. Nous sommes donc quasiment tranquilles pour encore quatorze ans. Mais je dois dire que nos affaires est presque marginal, nous ne gagnons beaucoup d'argent. En fait, nous allons perdre de l'argent en 2012. Cela m'irrite donc un peu de voir les montants de financement de la loterie et du gouvernement envers les athlètes de Grande-Bretagne."

Il faut dire que la Grande-Bretagne a décidé de mettre en place une structure qui favorise les meilleurs. Ainsi au lieu d'effectuer une répartition équitable des 340 millions d'euros investis, le gouvernement a décidé de les répartir en fonction des résultats passés. C'est ainsi que l'aviron et ses 54 médailles olympiques ont reçu 35 millions d'euros tandis que le tennis de table n'en a reçu que 1,5 million.

Dans le même temps, Silverstone a subi un grave manque à gagner en raison de la pluie qui a noyé le circuit lors des essais du vendredi et du samedi. Cela avait conduit les organisateurs à demander aux spectateurs avec des billets de ne pas venir afin de ne pas empirer les embouteillages de trois à quatre heures, aux abords du circuit. En contre-partie, ils ont été contraints de rembourser ces malheureux détenteurs de billets...

Derek Warwick poursuit donc sa charge et sa plaidoirie : "Chaque rameur reçoit plus de 32.000 euros mais les jeunes pilotes et Silverstone ne reçoivent rien du tout de la part de la loterie et du gouvernement. Il est temps que le gouvernement et la loterie arrêtent de considérer tous ceux qui travaillent dans les sports automobiles comme des multi-millionnaires. Oui, il y a beaucoup de gens en F1 qui sont très riches mais nos jeunes pilotes ont besoin d'aide. Ils ont besoin d'aide du gouvernement et ils ont besoin de l'aide de la loterie, comme Silverstone. Nous avons du mal financièrement, nous avons vraiment du mal et nous aurions besoin de cette aide."

Néanmoins, le président du BRDC ne sera pas aidé dans ses arguments par la nomination par Marussia de Max Chilton, le fils du vice-président du géant de l'assurance Aon...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article