Silverstone va accueillir une université technique spécialisée

Publié le par Matthieu Piccon

Silverstone - inauguration WingDans le cadre de son développement qui doit faire de Silverstone une zone d'activité économique tout au long de l'année, le circuit britannique a été sélectionné pour accueillir une université technique, qui doit former ses étudiants aux différents métiers de l'industrie des sports automobiles.

Ce projet sera réalisé grâce à l'association de trois partenaires différentes : outre le circuit, le Collège de hautes études de Tresham et l'université de Northampton sont impliqués afin d'accueillir jusqu'à 540 étudiants âgés de 14 à 19 ans dès septembre 2013.

L'objectif est de préparer des étudiants prêts à devenir des employés dans une industrie qui représente plus de 600 millions de livres sterling et est considérée comme un secteur d'avenir et important pour l'avenir de l'économie nationale. Cela s'inscrit dans une nouvelle forme d'apprentissage, qui vise à allier à la fois la théorie et la pratique en entreprise.

On peut sentir cette volonté politique dans les paroles d'Andrea Leadson, la députée pour le Northamptonshire Sud, qui a ainsi déclaré : "C'est une très bonne et importante nouvelle. Silverstone est le coeur des sports automobiles et de l'ingénierie de haute performance du Royaume-Uni et du monde. L'université technique va donner à de jeunes gens la chance de développer leurs compétences au sein d'une zone géographique très spécialisée. La gestion d'événements est très importante pour l'économie du Northamptonshire et l'employabilité y est très importante. L'utilisation du circuit et les liens avec l'industrie vont donner à de jeunes gens une expérience pratique qu'ils pourront utiliser dans leur carrière."

Cela s'inscrit également dans le plan de développement de Silverstone, dont le propriétaire actuel, le BRDC, veut en faire une zone d'activité pendant toute l'année. C'est pourquoi il a construit une nouvelle ligne droite des stands avec des paddocks plus en ligne de ce que les équipes peuvent trouver au Moyen-Orient et en Asie. L'un des principaux développements a été la construction de l'hôtel Whittlebury Hall. Or celui-ci est désormais en redressement judiciaire pour un problème de liquidité. Cela ne va, toutefois, pas mener à la cessation d'activité. L'établissement de 211 chambres va donc pouvoir continuer à recevoir les écuries et leurs invités pendant les week-ends de course.

L'accueil de l'université sera donc une source de revenus supplémentaires tout en s'inscrivant clairement dans son activité principale, ce qui est le souhait du BRDC dans sa recherche d'investisseurs extérieurs. C'est la Qatar Investment Authority tient actuellement la corde pour emporter l'appel d'offres lancé par l'association des pilotes britanniques.

Commenter cet article