Shell devient le sponsor-titre du Grand-Prix de Belgique

Publié le par Matthieu Piccon

Renault---Eau-Rouge.jpgLe Grand-Prix de Belgique va désormais bénéficier d'un sponsor-titre à partir de cette saison puisque Shell s'est engagé dans ce rôle pour plusieurs saisons.

Cet engagement de la firme pétrolière anglo-néerlandaise s'inscrit dans un plan plus large signé avec le Formula One Group de Bernie Ecclestone, qui comprend de la publicité le long de différents circuits du calendrier de Formule Un.

John Bullock, vice-président de la distribution de Shell, estime ainsi qu'être "le sponsor titre va aligner nos valeurs dans un sport reconnu comme le pinacle des sports automobiles et montrer l'innovation de Shell à des spectateurs en augmentation partout dans le monde."

Néanmoins, cette annonce, qui n'est même pas relayée sur le site officiel du circuit, ne change pas grand chose au problème financier que connait le circuit puisque la publicité faite sur les circuits tombe directement dans les caisses du Formula One Group. La seule source de revenus laissée aux circuits accueillant le Formula One Circus est la billeterie.

Bernie Ecclestone fait donc un geste en faveur du maintien de l'épreuve belge alors que les craintes se faisaient de plus en plus pressantes sur l'avenir de l'épreuve en raison des frais demandés pour l'organisation. Le grand argentier de la F1 déclare ainsi : "Shell a été parmi les premiers à reconnaitre la Formule 1 comme une plate-forme puissante, qui a été fructueuse pour Shell depuis 60 ans. En devenant le sponsor-titre du Grand-Prix de Belgique 2011, SHell continue à prouver son attachement au sport et son rôle-clé dans son succès."

Richard Bracewell, le responsable des sponsorings mondiaux, ne manque pas de souligner l'intérêt commercial de l'opération : "Spa est l'une des courses les plus exigeantes du calendrier pour les équipes et les pilotes, ce qui en fait l'endroit parfait pour démontrer l'efficacité des produits premium de Shell."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article