Senna, Liuzzi et Heidfeld sont dans le viseur de Lotus Renault GP

Publié le par Matthieu Piccon

Mercedes GP - Nick HeidfeldAlors que l'état de santé de Robert Kubica s'améliore doucement, il est de plus en plus probable que son absence sera longue. Eric Boullier a ainsi nommé une short-list de trois pilotes pour succéder au Polonais : Bruno Senna, Vitantonio Liuzzi et Nick Heidfeld.

Comme nous le disions déjà hier, il est fort probable que l'écurie appelle un pilote d'expérience pour palier l'absence de son pilote numéro 1, comme le confirme Gérard Lopez, le président de Genii Capital : "Si le rétablissement de Robert est long et qu'il ne reviendra pas cette saison, nous allons faire confiance à un pilote qui a de l'expérience. Le destin de notre saison dépendra de notre nouveau pilote. Bien entendu, nous devons voir ce qui va se passer lors des essais que nous allons faire. Sans Robert; c'est dur à prédire. Evidemment, nous allons miser sur un pilote capable de remporter le championnat."

Dans ces conditions, le nom qui s'impose dans ce trio de pilotes est celui de Nick Heidfeld. Même s'il n'a jamais connu les joies de la victoire, il dispose d'une solide expérience en Grand-Prix (172 Grand-Prix), a signé 12 podiums et a déjà couru pour des écuries de haut de tableau (Williams, BMW...). De plus, il a été le premier pilote-essayeur des pneumatiques Pirelli, ce qui lui procure un avantage significatif sur les deux autres pilotes nommés, qui n'ont pas participé aux premiers essais d'intersaison. Son bagage technique n'a donc rien à envier à celui de son ancien coéquipier chez BMW Sauber.

Vitantonio Liuzzi apparait comme son principal rival puisqu'il dispose également d'une solide expérience avec 63 Grand-Prix mais il a souffert de la comparaison avec Adrian Sutil chez Force India et il n'avait que peu convaincu chez Toro Rosso. C'est pourquoi Force India a décidé de casser le contrat dont il disposait pour la saison 2011, au profit de Paul di Resta.

Enfin, Bruno Senna n'a qu'une très faible expérience en Formule 1 puisqu'il n'a couru que la saison dernière au sein de la modeste écurie HRT. Ses résultats n'auront pas été éblouissants, sans être pour autant catastrophiques. Il n'aura dû céder son baquet à Sakon Yamamoto, le soutien financier de ses sponsors lui assurant une place dans une écurie au budget très limité. Même s'il est devenu le troisième pilote officiel  de l'écurie, il n'y a peu de chances que l'écurie prenne le risque de l'engager aux côtés de Vitaly Petrov, qui ne dispose également que d'une seule saison au plus haut niveau.

Nous pouvons constater que les noms de Nico Hülkenberg, de Kimi Raikkonen et de Romain Grosjean ne sont pas cités dans cette short-list. Cela pourrait s'expliquer dans le cas de l'Allemand par le fait que celui-ci ne puisse obtenir un prêt de la part de son employeur, Force India. Même si un prêt à la concurrence pourrait le rendre plus fort pour une éventuelle titularisation en 2012, l'écurie de Vijay Mallya pourrait juger que les essais du vendredi matin sont suffisants.

Quant au champion du monde 2007, son nom était déjà apparu du côté d'Enstone en septembre dernier et les relations s'étaient rapidement crispées. Surtout que le Finlandais dispose désormais de sa propre écurie en WRC, il est donc peu probable qu'il retourne vers un sport auquel il a tourné le dos pour assouvir sa passion. Il lui faudrait, de tout façon, un certain de réaclimatation au pilotage d'une monoplace de Formule 1, ce qu'il n'a fait depuis plus d'un an...

La non-présence de l'autre pilote de réserve de l'écurie, Romain Grosjean, pourrait s'expliquer que celui dispose déjà d'un engagement en GP2 au sein de l'écurie DAMS qu'il serait tenu de respecter.

La décision devra être prise rapidement puisque les prochains essais privés ont lieu dès jeudi à Jerez.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article