Selon Ecclestone, la BBC ne peut pas casser son contrat avant 2013

Publié le par Matthieu Piccon

Force India - Bernie EcclestoneLa télévision gratuite est au coeur de la stratégie d'audience massive et mondiale mise en place par Bernie Ecclestone. Il ne compte pas remettre en cause cette stratégie, même si la BBC pourrait devoir abandonner la F1 en raison des coupes budgétaires décidées par le gouvernement britannique. Pour Bernie Ecclestone, la télévision publique est tenue par son contrat actuel, qui se termine à la fin de la saison 2013.

Le grand argentier de la F1 a donc déclaré au Telegraph qu'il ne voyait pas comment la BBC pourrait casser son contrat de manière prématurée puisque cela l'exposerait à des poursuites de sa part : "Attendons et voyons ce qui se passe à propos de la BBC parce qu'elle à l'heure actuelle ils veulent faire beaucoup de bruit. Je ne vois pas comment la BBC pourrait annuler (son contrat plus tôt que prévu). Nous pourrions probablement les poursuivre."

Il faut dire que le contrat actuel prévoit le versement de 30 millions de livres sterling (35 millions d'euros) de la part de la chaîne publique, soit exactement la moitié des réductions de budget attendues de la part de la rédaction des sports. La F1 étant diffusée à des heures de faibles audiences (particulièrement lors des courses asiatiques et en Australie), elle pourrait donc être l'une des victimes privilégiées, malgré l'excellence de son service, comme le reconnait Bernie Ecclestone lui-même : "Nous n'avons aucun problème avec la Beeb." Le statut quo serait donc sa solution favorite.

Si la BBC devait choisir de ne pas renouveller son contrat au-delà de la saison 2013, un candidat solide pourrait être Channel 5, qui essaye d'augmenter son audience depuis son rachat l'an dernier par Northern and Shell Media, qui détient également les journaux The Daily Express et The Daily Star. Mais son principal avantage est que son propriétaire n'est autre que Richard Desmond, qui se trouve être un ami proche de Bernie Ecclestone. Ce dernier a ainsi déclaré que, "bien entendu, (il) parlerait à Richard" si la BBC venait à faire défaut mais que cela n'était pas sa solution privilégiée et qu'il n'avait, pour l'instant, mené aucune discussion dans ce sens.

Un autre candidat potentiel serait Channel 4, qui vient de devoir économiser 40 millions de livres sterling en perdant, au profit de Channel 5, les droits de diffusion de l'émission à grande audience Big Brother, ce qui pourrait dégager le budget nécessaire pour ajouter la F1 à une grille des sports qui contient déjà les championnats du monde d'athlétisme et les Jeux Paralympiques.

Publié dans Media, BBC, Bernie Ecclestone

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article