Sébastien Buemi sera au Mans avec Toyota

Publié le par Matthieu Piccon

Toyota---Sebastien-Buemi.jpgAprès avoir perdu son poste de titulaire chez Toro Rosso et être devenu le troisième pilote Red Bull, Sébastien Buemi tenait à conserver un programme en compétition. Il vient donc d'être officialisé chez Toyota pour participer aux 24 heures du Mans.

Toyota fait son grand retour en endurance avec sa TS030 Hybrid. Si le constructeur japonais avait annoncé dans un premier temps un seul équipage, composé d'Alexander Wurz, Nicolas Lapierre et Kazuki Nakajima, il a depuis décidé d'engager un second équipage. Une des raisons de ce renforcement des forces en présence est sans doute la concurrence constituée par les deux équipages hybrides que Audi compte aligner dès 2012.

Le pilote suisse sera aux côtés d'Anthony Davidson et Hiroaki Ishiura. Le pilote anglais dispose d'une solide expérience en endurance puisqu'il a déjà participé quatre fois à ce monument des sports automobiles tandis que le Japonais a effectué six saisons en Super GT japonais, toujours au volant de véhicules Toyota ou Lexus. Le Suisse est ravi de découvrir une nouvelle discipline : "Je suis vraiment fier d'être un pilote Toyota au Mans. C'est un énorme événement et l'un des plus grands en sports automobiles. C'est encore mieux d'y aller en tant que pilote Toyota puisque mon grand-père a été concessionnaire Toyota pendant plus de quarante ans. J'ai donc grandi avec la marque. C'est aussi très excitant de conduire une voiture hybride. Je pense que c'est le futur et c'est bon de voir Toyota beaucoup pousser dans cette direction. J'ai conduit des voitures hybrides dans le passé (la première et la seconde génération de Prius) mais la TS030 Hybrid est quelque chose d'autre. J'ai hâte de la conduire puisque les LMP1 sont rapides et c'est un environnement professionnel. Cela va donc être une expérience positive pour moi."

Sébastien Buemi pourra donc participer aux essais de développement de cette toute nouvelle voiture, en parallèle de ses obligations envers Red Bull. Les 24 heures du Mans tombent, en effet, un week-end sans Grand-Prix de Formule 1.

Commenter cet article