Schumacher, une aubaine pour eTricks

Publié le par Matthieu Piccon

Mercedes-GP---Michael-Schumacher-velo.jpgLe retour de Michael Schumacher en Formule 1 n'est actuellement pas une grande réussite pour Mercedes GP puisque les résultats du septuple champion du monde sont très loin des standards du vainqueur de 91 Grand-Prix dans sa carrière. Le comité de direction de la marque à l'étoile est de moins en moins à l'aise avec le salaire de sept millions de dollars annuel versés à leur nouvelle hégérie.

Pourtant une entreprise a de fortes raisons de se réjouir de ce retour. Il s'agit de la PME française eTricks, qui commercialise un vélo 100% électrique. Le lien entre les deux ? Tout simplement, le fait que le champion allemand soit devenu accro à cet engin. Depuis le Grand-Prix de Monaco, il n'utilise plus que ce mode de déplacement dans le paddock. Les photographes ne manquent donc pas une occasion de le mitrailler sur cet engin pour le moins étonnant dans ce domaine où les monoplaces atteignent près de 900 chevaux dans un bruit assourdissant.

Pourtant, à l'origine, rien ne prédestinait Michael Schumacher a l'utilisé. Il aura fallu un concours de circonstances très favorables pour que la PME s'offre une couverture médiatique inespérée. Ainsi,elle est détenue par des actionnaires belges. Ceux-ci, afin de promouvoir un peu ce bel outil, demandent au fabriquant français d'en livrer un à un de leur compatriote journaliste à la RTBF à l'occasion du Grand-Prix de Monaco.

En se baladant dans le paddock avec, il attire le regard du pilote Mercedes, séduit par son design innovant. Il demande à deux de ses mécaniciens d'aborder en toute discrétion le journaliste belge afin qu'il puisse réaliser un essai. Cet essai ne devait pas être médiatisé puisque cela ne rentrait pas dans les accords qu'il avait avec ses sponsors. Mais l'essai fut tellement concluant qu'il alla voir le journaliste en personne : "C’est extraordinaire. Je veux être le premier à l’avoir. Peux-tu contacter la boîte pour qu’elle me le facture ? Je le garde." C'est ainsi qu'il s'affiche au volant de ce bolide d'un nouveau genre avant le départ de la course la plus médiatisée et jet set de l'année !

Afin de ne plus être en défaut par rapport à ses partenaires financiers, il commande deux autres modèles auxquels il a fait enlevé la marque eTricks afin de la remplacer par sa propre marque MS. Mais pour les voir, ne comptez pas sur les dirigeants de la marque : "Un contrat publicitaire de Michael Schumacher se chiffre en centaines de milliers de dollars. Un procès, et on est mort." Ils espèrent juste que les retombées seront suffisamment importantes pour susciter de la demande spontanée, voire que l'Allemand accepte de s'engager officiellement à leurs côtés. Surtout que le lancement en Allemagne est prévue dans quelques mois...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article