Peter Sauber rachète BMW

Publié le par Matthieu Piccon

BMW Sauber - Peter SauberPeter Sauber a décidé de reprendre les choses en main. Alors qu'on semblait se diriger vers un rachat par le fonds d'investissement Qadback ou un possible soutien de financiers américains, ça sera finalement une solution qui a été trouvée : Peter Sauber va racheter sa propre écurie, dont le nom était depuis 2005 BMW Sauber F1 Team. Il avait tout de même conservé 20% des parts lors de la cession de 2005.

"La signature de l’accord de vente entre BMW et Sauber est intervenue hier soir (NDRL : jeudi) à 23 h 45, après un marathon légal de presque 24 heures non-stop, et nous avons jugé qu’il n’y avait aucune raison d’en retarder l’annonce. Cela nous aurait reportés à lundi prochain, en laissant tout un week-end de spéculations et de rumeurs inutiles…"

A l'époque, le constructeur de Munich avait porté son dévolu sur l'écurie d'Hinwill après le refus de Franck Williams de lui céder son écurie. Il semblerait que la décision de Sir Franck ait été des plus clairvoyantes puisque BMW a décidé de se retirer à l'issue de la fin de la saison 2009, ce qui remettait en cause de facto l'existence de la structure suisse.

Dans un premier temps, la solution envisagée était un rachat par une obscure société financière "représentant les intérêts de grandes familles européennes et du Moyen-Orient". Mais cette solution ne semble avoir convaincu ni la FIA (qui semblait peu encleinte à lui accorder la place laissée vacante par le départ de Toyota), ni BMW et ce parce que les garanties financières présentées ne semblaient que peu convaincantes et solides. "La reprise de BMW Sauber par QADBAK était soumise à certaines conditions, et celles-ci n’étaient plus remplies" a déclaré sobrement Peter Sauber.

Ce sauvetage par le fondateur de l'écurie ne se fera toute fois pas sans casse sociale puisque 140 postes (sur 388) devront être supprimés. Mais cela présente l'avantage de pouvoir conserver les installations (soufflerie, super-ordinateurs...) construites par la firme allemande. Le rachat, dont les modalités financières n'ont pas été révélées, ne sera effectif que lorsque la présence de l'écurie sera confirmée par la FIA, ce qui s'est considérablement facilité depuis le départ de Toyota. L'écurie n'avait pas été en mesure de signer les Accords Concorde en juillet dernier, ce qui permit à Lotus de lui ravir la 13ème place sur la grille.

La décision finale de la FIA sera publiée ce lundi : l'attente ne sera donc plus très longue. Il sera alors grand temps de faire signer les deux pilotes qui defendront les couleurs de l'équipe en 2010.

Publié dans Sauber, BMW, Peter Sauber

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article