Russian Helicopters rejoint Vitaly Petrov chez Caterham

Publié le par Matthieu Piccon

Caterham---Vitaly-Petrov--Russian-Helicopters.jpgJuste après son accord avec la firme aéronautique Rockwell Collins, Caterham vient de nouer un nouvel accord avec une entreprise du même secteur, Russian Helicopters.

Néanmoins, ce nouvel accord n'a pas du tout le même objectif que celui passé avec l'entreprise américaine. En effet, si Rockwell Collins va fournir sa technologie à l'écurie anglo-malaisienne, Russian Helicopters n'en sera qu'un sponsor parmi d'autres.

Si la nationalité de la filiale d'Oboronprom ne fait aucun doute, son lien avec le nouveau pilote Caterham pourrait être rendu plus évident lorsque l'on lit le nom de son directeur général : il ne s'agit, en effet, de... Dmitry Petrov ! Pourtant, les deux hommes n'ont aucun lien de parenté. Il faut donc y voir l'implication du gouvernement russe, où Vladimir Poutine a toujours été un soutien sans faille du pilote. Celui-ci lui avait ainsi envoyé son trophée lié à sa troisième place au Grand-Prix d'Australie 2011.

Le dirigeant de l'entreprise déclare ainsi : "Russian Helicopters est ravi d'annoncer le lancement de notre programme de partenariat avec Caterham F1 Team de Vitaly Petrov. Il est important pour les entreprises russes de soutenir des projets qui augmentent de manière positive l'intérêt pour la Russie et comme Russian Helicopters est une entreprise mondiale de haute technologie, c'est une étape naturelle pour nous de soutenir Vitaly, en tant que pilote russe de Caterham F1 Team, dans son rôle dans un sport de haute technologie qui est extrêmement populaire partout dans le monde. Nos hélicoptères sont commercialisés partout et je suis sûr que notre implication en Formule 1, un sport populaire aux quatre coins du monde et au pinacle de la technologie moderne, va nous aider à renforcer l'image internationale de Russian Helicopters tout en soutenant la croissance des investissements dans l'économie russe."

Jusqu'à présent, l'arrivée du pilote russe n'avait provoqué que celle de l'entreprise pétrochimique Sibur alors que Tony Fernandes devait nourir beaucoup plus d'espoirs commerciaux avec la perspective du Grand-Prix de Russie en 2014.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article